Sports

CONGO-BZV : LA FEDERATION CONGOLAISE DE BOXE A RENDU  REGULIERE L’ORGANSATION DU CHAMPIONNAT  NATIONAL

La fédération congolaise de boxe (Fecoboxe) organise pour la deuxième saison d’affilé le championnat national de cette discipline, ce qui n’était plus arrivé dans le pays depuis biens d’années. L’édition 2022 du championnat qui regroupe des boxeurs venus des sept ligues actives dans le pays s’est ouverte le dimanche 21 aout au gymnase Nicole OBA à Brazzaville.

Les boxeurs et boxeuses sont venus  des ligues de Brazzaville, de Pointe noire, du Kouilou, du Niari, de la Bouenza, des Plateaux et de la Cuvette. Pour le bureau de la Fecoboxe que préside  Gaétan NKODIA, la relance effective de la boxe est inconditionnelle. Organiser de manière régulière le championnat national chaque saison, un objectif qui se concrétise progressivement, au grand plaisir des  boxeurs qui retrouve ainsi les rings.  « J’espère que nous serons  capables de saisir cette opportunité. Il y a tellement du potentiel inexploité en nous dans tous les domaines qu’il nous faut, chemin faisant, engendrer une expression en notre propre sein par des compétitions régulières et de qualité pour espérer aller plus de l’avant. Nous avons la force, le courage et l’intelligence de le faire mais faisons- le de façon juste, dans le respect des règles et des autres même si cela a un prix. Ensemble écrivons la belle histoire de notre noble sport et de sa fédération », s’est exprimé  Gaétan NKODIA, lors de la cérémonie d’ouverture de la compétition.

Cette cérémonie d’ouverture a été patronnée par Anna MOUNGALLA, la représentante de la direction générale des Sports. Cette dernière  a  salué  la détermination du bureau de la Fecoboxe : « Je tiens à féliciter et à encourager les entraîneurs pour le travail accompli dans la formation d’athlètes. Par ailleurs, j’invite les arbitres et juges arbitres à faire valoir le métier sportif en arbitrant et en jugeant  dans l’objectivité et l’impartialité la plus absolue pour éviter les frustrations. Les athlètes doivent se souvenir de tout ce que  les entraîneurs leur ont appris pendant les entraînements. Le moment est le bienvenu de le mettre en pratique ».

Emanation  des championnats ligues à l’organisation améliorée  

Le championnat national regroupe les champions dans différentes catégories des sept (7) ligues départementales du pays. Il est à  noter que cette saison,  comparativement à la saison 2020-2021, l’organisation des championnats des ligues a connu des améliorations substantielles  grâce à la volonté du bureau de la fédération a faire toujours mieux, chaque jour davantage. En effet, les pugilistes ont eu honneur de se produire sur des rings, donc dans des conditions optimales de pratique du noble art . La boxe se pratiquant sur un « ring » au sol avec des cordes improvisées en désormais renvoyée au calendre grec.

Il est a signaler par ailleurs que le bureau de la Fecoboxe sous limpulsion de son président  a tenu cette année la promesse de la mise en place de la ligue du département des  Plateaux.

Les combats du premier jour

Dans la première série des jeunes, Sanctifié MADZOU du Niari a battu dans la catégorie minimum  Daniel Ngokon des Plateaux par arrêt de l’arbitre. Beni Ngakeni de Pointe-Noire a dominé Landry Milandou. Chez les legers,  Omdoumbou Itoba de Brazzaville a eu raison de Ges Moussita du Niari.  Mavie Mouessé de la Cuvette s’est imposé face à  Charly Aouanga des Plateaux par arrêt de l’arbitre.

Dans la série seniors hommes,  dans la même catégorie, Amour  Soungama du Niari  a pris le meilleur sur JAC Mienguié des Plateaux. Ngoma Mouanda de la Bouenza a battu Alexis Angouono de la Cuvette.  Ngollo Ngassay de Brazzaville domine Ben Correia de Brazzaville. Dans la catégorie des Mi-welter, Forel Malonga  a pris le dessus sur Fils Onkamba, les deux boxeurs représentaient Brazzaville.

 Dans la catégorie welter, Bedjovic Mberri de Brazzaville a dominé  Kevin Ebouaba Wando de Brazzaville. Stiven  Mouandza de la Bouenza l’emporte face Ngoma Mboungou. Dans les mi-moyens , Rech Andzoua (Brazzaville) gagne son combat par forfait  face à Dodo Moukouri de Brazzaville. Divin Makaissa de Pointe-Noire  a dominé Moise Mbono de la Cuvette.

Chez les dames,  dans la catégorie Welter, Jacharmella Okota de Pointe-Noire a dominé Clarges Nzinga après disqualification

Signalons que lépilogue de ce championnat sera connu le 25 aout prochain.

Photo 1 : Confrontation entre deux boxeurs

Photo 2 : Le président de la Fecoboxe (au centre). A sa gauche, la représentante du ministère des sports, a droite le représentant du Comité Olympique

Photo 3 : Le public a répondu présent

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »