Gouvernance

CONGO-BZV : IDENTIFIER LES OBSTACLES A LA REUSSITE DE L’ENROLEMENT BIOMETRIQUE DES AGENTS CIVILS DE L’ETAT

Sept recommandations pour parvenir à une meilleure réalisation de l’enrôlement biométrique des agents civils  de l’Etat à travers le projet NIU, cela est à retenir parmi les grandes conclusions auxquels sont parvenus les participants à l’atelier relatif à la faisabilité de cette opération. L’analyse des facteurs de résistance ou de risque pouvant constituer  un obstacle à la réussite de cette opération est citée comme l’une des recommandations.  Ce séminaire a été clôturé le lundi 25 octobre 2021 à Kintélé (à la sortie nord de Brazzaville) par Christian ABOKE NDZA, directeur de cabinet du ministre d’Etat, ministre de la fonction publique, du travail  et de la sécurité sociale. 

En recommandant l’analyse des facteurs de résistance ou de risque pouvant constituer  un obstacle à la réussite de l’opération de recensement des agents civils de l’Etat, les participants venus de plusieurs départements ministériels (vu le caractère transversal du projet) ont pris la mesure de la tache qui est la leur. Entre autres  recommandations, prendre en compte les agents nouvellement recrutés ; tenir compte de la protection des données confidentielles des agents enrôlés ; élaborer le cadre logique de mise en œuvre de la stratégie ; utiliser les canaux téléphoniques, notamment les SMS comme moyens de communication ; dégager l’intérêt de la carte professionnelle afin de susciter l’adhésion massive des agents  civils de l’Etat à l’opération.

Pour votre gouverne, lors des travaux, les participants regroupés dans trois sous  commissions ont développes neuf thèmes parmi lesquels l’actualisation du manuel de procédures de l’enrôlement biométrique des agents de l’Etat ; l’élaboration de la stratégie de communication ; la fixation des modules de renforcement des capités des cadres et agents recenseurs.

Clôturant les travaux, le Directeur de cabinet du ministre d’Etat en charge de la fonction publique Christian ABOKE NDZA a traduit aux participants les félicitations et encouragement du ministre d’Etat , après avoir indiqué ce qui suit : «  La pertinence de vos conclusions et de vos recommandations rapportées ici confirme la nécessité et l’urgence de mettre au point toute la documentation et tous les outils  qui permettront la conduite rassurante de l’opération d’enrôlement biométrique  telle que souhaité par le gouvernement  et attendue par les agents civiles de l’Etat repartis  sur l’ensemble du territoire national et dans missions diplomatiques  et consulaires du Congo à l’étranger ».

Par ailleurs, le Directeur de cabinet s’est dit rassurant concernant la mise en œuvre de l’opération : « Soyez rassurés et convaincus qu’en dépit du contexte économique  et financier difficile, tout se met en place pour l’opérationnalisation de ce projet salutaire » .

Il est à noter que cette opération est réalisé avec  l’appui du Projet des réformes intégrées du secteur public (PRISP) dont le Coordonnateur,  Ferdinand DOUKAGA KWANDA  a du reste indiqué que les résultats du séminaire « nécessitent de la consolidation, de la diligence, la précision et la coopération entre tous les acteurs concernés pour une réussite programmée de l’opération ».

Photo : La photo de famille des participants après la cérémonie de clôture (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »