Société

CONGO-BZV /COVID 19 : VERS LE PASS SANITAIRE ?

Le Sénat a voté le jeudi 23 septembre 2021 la loi relative à la prorogation la 27 ème fois de l’état d’urgence sanitaire en république du Congo, lors d’une session extraordinaire,  à la suite de l’Assemblée nationale, le même jour.  Les données statistiques relatives au covid 19 demeurent en hausse selon les experts. Les  nouvelles mesures qui sont préconisées par le gouvernement tablent sur le fait de rendre obligatoire la réalisation du test RT-PCR aux aéroports et ports  pour tous les passagers en provenance de l’étranger ; rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout déplacement par air, route, chemin de fer ou voie navigables entre les grandes agglomérations. S’achemine-t-on vers le Pass sanitaire ? Nombreux s’interrogent.

Selon le rapport du Comité des experts, la situation épidémiologique demeure toujours préoccupante dans notre pays avec l’apparition de nouveaux  variants, notamment le variant delta. Les données statistiques indiquent en effet une augmentation du  nombre de cas confirmés. Celui-ci est passé de 13.293  au 5 aout à 13.588 au 26 aout, puis à 14.014 au 17 septembre 2021. Brazzaville       (la capitale) et Pointe noire (la deuxième ville et capital économique du pays) demeurent les épicentres de la pandémie.

La vaccination

Selon le rapport de la Commission Affaires juridiques et Administratives du Sénat présenté lors de la session, le taux de couverture vaccinale dans le pays est de 5, 21 % de la population, soit 180. 668 personnes. A ce jour, indique le rapport qui reprend les propos des membres du gouvernement ( le ministre de la santé ) lors de la traditionnelle audience qui précède la session, 529.871  doses de vaccin sont en stock. D’autres doses de Johnson & Johnson (230.000) et Spoutnik Light (250.000) sont attendus. On peut lire dans le rapport que « Si ces doses sont utilisées  nous pouvons vacciner      30 % de la population ». Et d’ajouter : « l’enjeu est de faire adhérer la population à la vaccination ».

De novelles mesures dans la lutte

De nouvelles mesures sont préconisées. Il s’agit notamment de rendre obligatoire la réalisation du test RT-PCR aux aéroports et ports  pour tous les passagers en provenance de l’étranger ; rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout déplacement par air , route , chemin de fer ou voie navigables entre les grandes agglomérations ; rendre obligatoire pour tous les agents et les usagers de l’administration publique la présentation du certificat de vaccination pour tout accès aux services publics ; rendre obligatoire la présentation du certificat ou attestation de vaccination pour tout accès des agents et usagers aux Préfectures , mairies, banques, régies financières , postes et caisses de retraite.

La mise en œuvre de ces nouvelles mesures, précise le rapport, est conditionnée par la mise en place d’un dispositif organisationnel et logistique adéquat afin d’en garantir le succès. Pour Pierre NGOLO, président du Sénat qui s’exprimait, il faut davantage communiquer, sensibiliser les populations : « Le gouvernement est ici appelé  à intensifier les campagnes de sensibilisation afin que les Congolais encore hésitants ou réfractaires assimilent les enjeux des mesures barrières et saisissent l’intérêt réel de la vaccination. De même, l’effort est à faire dans le sens du renforcement des capacités du système de santé public et du personnel de santé ». Aussi, le Président du Sénat a –t-il appelé les populations à l’adhésion massive à la campagne de vaccination : «  Chacun doit penser à se protéger et protéger les autres. Manifestons conséquemment notre ferme volonté de barrer la route à l’expansion du virus dans notre pays si nous tenons à jouir de la plénitude de nos droits ».

Photo archives GCM : Un cadre de l’administration publique recevant sa dose de vaccin

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »