Education

CONGO/BEPC 2022: LE MEPPSA RENFORCE LE DISPOSITIF DE  SECURISATION DES SUJETS

«Faisons attention. Nous sommes responsabilisés et cet engagement que nous prenons de participer aux examens d’Etat, au fond, nous engage pénalement. Des mesures correctives peuvent être prises à notre encontre si nous n’accomplissons pas la mission pour laquelle nous avons été sélectionnés », a martelé Jean-Luc MOUTHOU.

Le Ministre  de l’Enseignement Préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU a indiqué, le jeudi 14 juillet 2022 à Brazzaville, que les malles des sujets du Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) session de juillet 2022 seront  fermées non seulement avec des cadenas intelligents, mais également avec trois cadenas dont deux gérés par le chef de centre et un troisième placé sous la responsabilité du délégué de la lutte contre la fraude aux examens d’Etat et concours.

A 5 jours du démarrage des épreuves écrites du Brevet d’Etudes du Premier Cycle(BEPC),  session de juillet 2022, le Ministre en charge de l’enseignement général a donné ses dernières directives aux membres du jury commis à la supervision de l’examen sur l’ensemble du territoire national. Une rencontre de routine qui a permis au ministre Jean-Luc MOUTHOU de donner non seulement les consignes d’usage aux équipes, mais également d’annoncer l’intégration de trois  cadenas dans le dispositif  sécuritaire dont la gestion n’est plus dévolue au seul chef de centre comme cela a toujours été par le passé.

« Pour cette année-ci, il y aura trois cadenas sur la malle : deux seront ouverts par le Chef de centre et un troisième cadenas qui sera ouvert par le délégué de la lutte contre la fraude aux examens d’Etat et concours. Vous n’aurez que deux jeux de cadenas et le troisième jeu sera détenu par le délégué de la lutte contre la fraude», a indiqué le Ministre.

Outre l’intégration des cadenas intelligents qui permet d’assurer le traçage des malles des sujets, l’usage de ces cadenas  qui empêchent l’ouverture de la malle en absence de l’un ou l’autre détenteur des  clefs vient renforcer le dispositif de sécurité et limiter les risques de fuite des sujets.

Le ministre lors de sa communication

Convoquée pour mettre en confiance les membres du jury qui seront au cœur de l’organisation du BEPC 2022 afin de pouvoir travailler dans le strict respect des consignes de la tutelle, la rencontre initiée dans le cadre des préparatifs du déroulement de cet examen auquel plus de 115.000 candidats répartis dans 440 centres prendront part était aussi l’occasion pour le ministre de conseiller, orienter et attirer l’attention des membres du jury et des délégués anti-fraude sélectionnés pour assurer la supervision de cette session.

Il a attiré l’attention de ces derniers sur la nécessité pour chaque équipe de travailler de manière à garantir l’organisation réussie de cet examen. Il leur a invité à prendre la mesure de la responsabilité placée en eux avant de leur rappeler que ce moment n’est pas celui d’une détente, mais de responsabilité.

«Faisons attention. Nous sommes responsabilisés et cet engagement que nous prenons de participer aux examens d’Etat, au fond, nous engage pénalement. Des mesures correctives peuvent être prises à notre encontre si nous n’accomplissons pas la mission pour laquelle nous avons été sélectionnés », a martelé Jean-Luc MOUTHOU.

Attaché à une organisation consensuelle et harmonieuse entre les différentes délégations  commises à cette supervision, le ministre a invité les jurys à éviter toute sorte de friction avec les membres de la cellule de lutte contre la fraude aux examens d’Etat  et concours qui seront déployés dans les centres d’examen. A ce sujet, Jean-Luc MOUTHOU a recommandé aux équipes de recourir aux guides d’action qui fixent les rôles et les limitent de chacune de ces entités appelées à travailler de cancer pour garantir une meilleure organisation dans les centres.

L’examen qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire du mardi 19 au vendredi  22 juillet prochain totalise au moins 115.159 candidats inscrits sur l’ensemble du territoire national, selon les chiffres communiqués par le Président général des jurys, Serge LOUKAKA.

Photo 1 : Les membres du  jury lors de la communication du ministre

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35  

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »