CONGO : BACCALAUREAT TECHNIQUE 2019, TOLERANCE ZERO DU GOUVERNEMENT CONTRE LES TRICHEURS.

87

Les épreuves du baccalauréat technique débutent ce mardi 4 juin 2019 dans le pays. Dans sa traditionnelle communication de la veille de cet examen, le ministre de l’enseignement technique et professionnelle Antoine Thomas Nicéphore FYLLA SAINT EUDES s’est adressé au personnel enseignant ainsi qu’aux 15.285 candidats. A ces derniers, le ministre annoncé la fermeté concernant ceux  qui tenteraient de s’adonner à la triche.

Après avoir rappelé que les cas de fraude ont pour conséquence la suspension de toute participation au baccalauréat pendant trois ans, Antoine Thomas Nicéphore FYLLA SAINT EUDES a attiré l’attention des candidats en ces termes : « Evitez donc de détenir par devers vous tous les objets interdits dans une salle d’examen : photocopie miniaturisées communément appelé bébé lili , les téléphones portables (Smartphones), les tablettes, les ordinateurs et les calculatrice programmables. Je vous informe que les détecteurs de téléphones même éteints, seront encore utilisés pour le contrôle cette année . Le Gouvernement a fait le choix de la tolérance zéro ».

Un message aux enseignants

S’adressant aux enseignants, Antoine Thomas Nicéphore FYLLA SAINT EUDES a attiré leur attention sur l’intérêt  de mettre «  un accent sur le développement du capital  humain comme ressource pour notre pays qui aspire à l’émergence et d’orienter nos enfants vers une totale expression de leur génie et de leur créativité. Vous les avez enseignés, ne soyez donc pas complaisants ». Par ailleurs, le ministre a noté qu’ « Il est impératif qu’en votre qualité de pédagogue et surtout  de modèle de la société que vous renouez  avec vos véritables valeurs  morales et éthiques. Je le répète, ne soyez pas complaisants».

Il convient d’indiquer que l’organisation de cet examen, a rassuré le ministre,  a  mobilisé plusieurs milliers d’acteurs triés « sur la base de critères et qualité et ont été sensibilisés à la taille de l’enjeu ».  

Il est à noter que la session 2019 du baccalauréat technique compte au total 15.285 candidats repartis en 24 séries et dans 52 centres sur l’ensemble du territoire national contre 14.111 en 2018, soit une augmentation de 1170 candidats par rapport à la session de juin 2018.

Pour terminer, le ministre a salué  les résultats du « dialogue social qui a prévalu tout le long de l’année et qui a permis aux différents acteurs et partenaires du système éducatif de fédérer leurs efforts dans la recherches de solutions à leurs préoccupations ».  Signalons que 292 prestataires recrutés au cours  de l’année scolaire, a rappelé le ministre, « ont permis de combler le déficit en matières non enseignées, augmentant ainsi la qualité des connaissances et compétences des apprentis ».

Photo :Les élèves lors de la session du baccalauiréat 2018 (Archives Groupe Congo Médias)

Audio: Extrait du discours du ministre Antoine Thomas Nicéphore FYLLA SAINT EUDES




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *