Education

CONGO/BACCALAURÉAT 2022: LES DERNIÈRES DIRECTIVES DE JEAN-LUC MOUTHOU AUX MEMBRES DU JURY

« Nous avons tordu le cou à cette rumeur et nous rassurons tous les candidats de cette année que le baccalauréat aura bel et bien lieu à partir du mardi 21 juin. Nous espérons que les enfants se sont bien préparés et que tous les mécanismes que nous avons mis en place pour permettre un bon déroulement de l’examen seront tenus pour le renforcement de la résilience de notre système éducatif », a précisé le ministre.

Le Ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Jean-Luc MOUTHOU,  a donné ses dernières orientations à l’ensemble des membres du jury commis à la supervision du baccalauréat session de juin 2022. La réunion technique tenue le jeudi 16 juin 2022 à Brazzaville d’état était une occasion pour le ministre d’attirer l’attention des délégués sur la nécessité de réussir l’organisation de cet examen d’état auquel 94.561 candidats prendront part.

Convoquée pour mettre en confiance les membres du jury qui seront au cœur de l’organisation du Baccalauréat 2022 afin de pouvoir travailler dans le strict respect des consignes de la tutelle, la rencontre initiée dans le cadre des préparatifs du déroulement de cet examen était l’occasion pour le ministre MOUTHOU de conseiller et orienter les différents délégués sélectionnés pour assurer la supervision du baccalauréat sur  l’ensemble du territoire national.

Il a attiré l’attention des jurys sur la nécessité pour chaque équipe de supervision du bac de travailler de manière à garantir l’organisation réussie de cet examen. Il leur a invité à prendre la mesure de la responsabilité placée en eux avant de leur rappeler que ce moment n’est pas celui d’une détente, mais de responsabilité.

Il a également tenu à rassurer l’opinion nationale sur la tenue de cette session à partir du mardi 21 juin. Une précision donnée pour confirmer la date du lancement des épreuves de cet examen qui a fait l’objet d’une fausse rumeur ventilée sur les réseaux sociaux faisant état d’un report du bac.

« Nous avons tordu le cou à cette rumeur et nous rassurons tous les candidats de cette année que le baccalauréat aura bel et bien lieu à partir du mardi 21 juin. Nous espérons que les enfants se sont bien préparés et que tous les mécanismes que nous avons mis en place pour permettre un bon déroulement de l’examen seront tenus pour le renforcement de la résilience de notre système éducatif », a précisé le ministre.

S’exprimant sur la gestion des probables candidats égarés, Jean-Luc MOUTHOU a indiqué que le sérieux mis dans le travail de préparation de cet examen d’état a permis de résoudre la question et qu’il n’y aura pas de candidats égarés.

Le ministre et sa délégation au sortir de la réunion technique avec les membres du jury du Baccalauréat 2022.

« Nous avons passés des moments hautement scientifiques dans la gestion des statistiques cette année et c’est depuis la Direction des examens et concours (DEC) que le dispatching dans les salles de classe a été fait ». A cet instant, a poursuivi-il le ministre  « Chaque enfant est déjà affecté dans une salle de classe et a une place donnée et nous n’avons aucun égaré à ce moment, au contraire tous les candidats sont déjà logés et reconnus. Nous attendons simplement qu’ils nous fassent un bon travail ».   

Attaché à une organisation consensuelle et harmonieuse entre les différentes délégations  commises à cette supervision, le ministre a invité les jurys à éviter toute sorte de friction avec les membres de la cellule de lutte contre la fraude en milieu scolaire qui seront déployés dans les tous les centres d’examen. A ce sujet, Jean-Luc MOUTHOU a recommandé aux équipes de recourir aux guides d’action qui fixent les rôles et les limitent de chacune des ce ces entités appelées à travailler de cancer pour garantir une meilleure organisation dans les centres.

Dans le but de renforcer le dispositif de sécurisation des sujets et minimiser les risques de fuite des sujets, le ministre a annoncé recourir de nouveau aux cadenas intelligents pour garantir une meilleure sécurité des malles des sujets. L’expérience de la précédente session qui a énormément contribué à la sécurisation  des sujets justifie la reconduction de cette mesure par les autorités éducatives.

L’examen qui va se dérouler du mardi 21  au vendredi 24 juin prochain totalise 94.561 candidats répartis dans 244 centres d’examen, selon les chiffres communiqués par Rufin EYELANGO OKANDZE, Président du baccalauréat scientifique, en lieu et place du Président général des jurys empêché.

Photo 1 : Les membres du  jury lors de la communication du ministre

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35   

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »