CONGO : ALBERT ONIANGUE DECLARE SA CANDIDATURE A LA PRESIDENTIELLE DE MARS PROCHAIN - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
PRESIDENTIELLE 2021

CONGO : ALBERT ONIANGUE DECLARE SA CANDIDATURE A LA PRESIDENTIELLE DE MARS PROCHAIN

C’est au cours d’une conférence de presse organisée dans un grand hôtel de Brazzaville qu’Albert ONIANGUE a fait l’annonce de sa candidature  à l’élection présidentielle qui aura lieu le 21 mars prochain. Ce colonel à la retraite de 67 ans , peu prolixe,  aujourd’hui pasteur, ancien aide de camp du feu  président Jacques Joachim YOMBI OPANGO d’abord puis de l’actuel  Président de la république Denis SASSOU NGUESSO (entre  1978 et 1992),  entend « incarner un Etat protecteur, protecteur, bienveillant, attentif, diffuseur de connaissance et promoteur de savoir, tourné vers l’avenir, fier de sa jeunesse et honoré de sa confiance ».  

Le discours d’Albert ONIANGUE c’est aussi un engagement de taille : « je ne trahirai pas, je ne mentirai pas, je ne profiterai pas, je ne démériterai pas, je ne ressentirai ni la fatigue  ni le découragement  parce que je suis porté par une foi inébranlable  en Dieu  et en mon peuple ». Le pasteur s’appuie donc sur Dieu  car, dit-il,Dieu n’échoue pas. Aussi a-t-il par ailleurs tenu à apporter une   précision à propos de sa candidature : « Ma candidature n’est pas le fruit d’un calcul  politicien, c’est la réponse à un appel que je ressens au plus profond de moi-même et auquel je ne puis me dérober ».

Le candidat a dit souhaiter voir que les urnes rendent « un verdict qui condamne les pratiques  du passé et qui exige le redressement dont notre pays a besoin et auquel il a droit. Redressement social, redressement économique et politique et le redressement moral ». En effet,  Albert ONIANGUE  qui reconnait que la mission  est compliquée  et le défis immense pointe du doigt des anti valeurs comme le mensonge, la manipulations des consciences  et surtout  ce qu’il appelle « le naufrage collectif »  que vit le pays , et auquel les élites intellectuelles , militaires et autres assistent.

Pour Albert ONIANGUE, le fait d’avoir travaillé aux cotés de l’actuel Président de la république ne l’empêche pas  d’afficher ses ambitions : «  Il est vrai que j’ai travaillé avec le Président Denis SASSOU NGUESSO. Aujourd’hui l’élection qui se présente est  une élection libre et tout citoyen a le droit, selon la constitution, de se présenter et de demander le suffrage du souverain primaire ». Interrogé  sur  ce qu’il pense du bilan Président actuel Denis SASSOU NGUESSO qui est son adversaire et dont il fut aide de camp,  le pasteur candidatn’a pas visiblement souhaité engager un débat, préférant plutôt faire preuve d’humilité : « En ce qui me concerne, je ne m’attarde pas sur le bilan du Président. Moi je vois le présent et je vais bâtir l’avenir.

Il est à noter que candidat lors de son mandat, s’il est élu, entend aussi inscrire en bonne place de son action politique les problématiques du réchauffement climatique, la déforestation, la lutte contre le terrorisme et la mis à niveau des infrastructures. Autre cheval de bataille d’Albert ONIANGUE, « le redressement de notre pays en privilégiant le rétablissement de l’ordre moral et en mettant en place un nouveau contrat social fondé sur la justice et l’équité, mais aussi sur la confiance entre un Etat responsable et un peuple déterminé à rebâtir une grande nation ».

Photo : Albert ONIANGUE lors de la conférence de presse ( Crédit Blanchard BOTE/ACI)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top