CONGO : 413 CANDIDATURES AUX POSTES DE LA HAUTE AUTORITE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : 413 CANDIDATURES AUX POSTES DE LA HAUTE AUTORITE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

Les plis de ces candidatures ont été ouverts le lundi 17 février 2020 au ministère de la justice à Brazzaville, lors d’une session spéciale public  présidée par le ministre de la justice et des droits humains, Ange Aimé BININGA, en présence de plusieurs candidats. Au total, 35  postes de cette institution sont à pourvoir pour un total de 413 candidatures avec, notons-le,   une faiblesse du nombre des candidatures féminines.

Maitre  Rita Félicité TONDO, huissier de justice, était à la manœuvre pour l’ouverture des  les enveloppes contenant les dossiers dont  elle donnait lecture des noms des  candidats. Les postes à pourvoir sont ceux de président, de secrétaire général, des chefs de départements, de chef de division, d’enquêteurs et d’investigateur.

Dans son adresse à l’occasion, le ministre de la justice et des droits humains, Ange Aimé BININGA, en sa qualité de vice président du comité de sélection a indiqué que  le choix se fera sur la base de critères objectifs.  Il a  par ailleurs reconnu que « les attentes sont fortes que ce soit du côté de l’opinion nationale que de l’opinion internationale, de nos partenaires (…) le gouvernement a pris le pari de faire de  la lutte contre la corruption un grand défis dans le sens de l’assainissement de nos finances publiques, pour que bien sur ce fléau s’éloigne  davantage  de nos pratiques. Des pratiques des dirigeants, des pratiques des responsables appelés à sécuriser les deniers publics ». La Haute Autorité de lutte contre la corruption , notons-le, est une structure  indépendante, complètement  détaché de l’exécutif, du législatif et de la judiciaire, a indiqué le ministre.

22  candidats au poste de président

Vingt deux personnes ont postulé au poste de président de la Haute Autorité de lutte contre la corruption dont une seule femme. Quelques noms, Lamyr NGUELE, ancien ministre  du foncier et ancien président de la commission nationale de lutte contre la corruption, Jean Louis FRAGONARD ancien haut responsable des douanes, El Hadj Djibril BOPAKA, Président de l’Union nationale des opérateurs économiques et président du Conseil supérieur islamique du Congo. Il y a aussi un journaliste, Arsène Severin NGOUELA NGOUSSOU, actuel Directeur de Vox médias, un groupe comprenant une chaine de télévision et un site web basé à Brazzaville. Quant au poste de secrétaire  général, ils sont quarante deux candidats dont une femme seulement.

Les prochaines étapes du processus

Le ministre de la justice a donné des précisions à ce sujet. L’ensemble des dossiers seront transmis au comité d’évaluation par la coordination du comité de sélection : « Le comité d’évaluation va siéger pendant au moins quinze jours environ pour examiner chaque dossier   suivant les critères qui ont été définis, et ensuite établir une liste restreinte par ordre de mérite des différents candidats aux différentes  fonctions . Après quoi, le comité d’évaluation retransmettra les rapports à la grande commission de coordination, laquelle devra procéder, conformément  aux critères à l’identification des cadres promus aux différentes fonctions ».

Il est à noter que le président et le secrétaire général choisis par la commission seront  confirmés par décret du Président de la république, alors que  les autres membres le seront par un décret du Premier ministre.

Photo : Maitre  Rita Félicité TONDO, huissier de justice pendant le dépouillement sous le regard du ministre (au fond) Crédit Groupe Congo Médias

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top