CONGO : 260 TONNES DE VIVRES ET NON VIVRES VERS LES LOCALITES TOUCHEES PAR LES INONDANTIONS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : 260 TONNES DE VIVRES ET NON VIVRES VERS LES LOCALITES TOUCHEES PAR LES INONDANTIONS

La ministre  des affaires sociales et de l’action humanitaire, Antoinette DINGA DZONDO a donné le départ le 24  décembre 2019 au port de Brazzaville du bateau transportant des vivres , des non vivres et  des médicaments à destination des régions du nord du pays touchées   par les inondations consécutives aux pluies diluviennes de ces derniers jours dans le pays. 180 milles personnes sont sinistrées suite à ces catastrophes.

Au total des populations de 21 sous préfectures de  quatre départements du pays sont concernées par cette aide d’urgence du gouvernement, soit  30 mille ménages. La logistique comprenait outre les médicaments, des vivres et des non vivres comme des intrants de pêche ou des matériaux de construction. L’organisation des équipes s’est révélée comme une urgence. Ainsi, 13 axes ont été constitués, a indiqué la ministre, pour toucher les 21 localités par bateau, par la route et par pirogue.

Du point de vue logistique, le bateau n’était pas compris dans le devis fait par le ministère des affaires sociales.  Le gap a été comblé grâce à l’élan de solidarité de la   Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC) qui a pris en charge les 47 mille litres de gasoil nécessaires pour le fonctionnement du bateau « Ville de Brazzaville » qui a du reste dû  subir une révision . Bien normal. Par ailleurs, Antoinette DINGA DZONDO  n’a pas manqué de rappeler quelques difficultés rencontré dans la réalisation des opérations : « Pour avoir ces vivres et non vivre ce n’était pas facile. Les fournisseurs n’avaient toutes les quantités ici et il a fallu faire venir de Pointe noire (NDLR : La deuxième ville de la république du Congo) ». La manutention, a plusieurs étapes a été aussi très couteuses.

Interrogée sur la distribution des vivres et non vivres aux personnes reellement dans le besoin, la ministre des affaires sociales et de l’action humanitaire a rassuré : « Les équipes qui partent sont constituées des gens formés. Ce sont des équipes multidisciplinaires civiles et militaires et sur place ces équipes vont trouver les autorités locales, des ONG qui ont l’habitude de travailler sur le terrain. La croix rouge a été contactée ».

La ministre a annoncé que dans l’après-midi des convois de sept équipes seraient lancés sur les axes routiers. Le bateau « Ville de Brazzaville » qui a quitté le quai du port de Brazzaville en fin de matinée marquera des arrêts entre autres dans les ports des localités de  Mossaka, de Liranga, de Makotipoko, et de Betou.

Photo : Le bateau chargé de sa cargaison quittant le port (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top