Securité

CONGO : 144 PROMUS AUX GRADES SUPERIEURS DANS LES STRUCTURES OPERATIONNELLES DE LA GARDE REPUBLICAINE ET DE LA DGSP

Le décor bien planté place esplanade du stade Kintélé dans la matinée le samedi 15 janvier 2023 pour la cérémonie de port d’insignes de grade des 144 nouveaux promus de la direction générale de la sécurité présidentielle et de la garde républicaine. Une cérémonie présidée par le général Serges OBOA, Directeur général de la sécurité présidentielle (DGSP).

Les grades des 144 nouveaux promus partent de sergent-chef à colonel. Dans le détail, ils sont huit colonels, neuf lieutenant-colonels et huit commandants   pour les officiers supérieurs, huit capitaines et   dix-sept lieutenants pour les officiers subalternes, et coté sous-officiers, vingt et trois adjudants chef, vingt et neuf adjudants, quarante-deux sergent chefs.

Ces nouveaux promus qui le sont au titre du premier trimestre de l’année 2023, sont militaires, gendarmes et policiers. La cérémonie a débuté par la lecture des différents textes de nomination des impétrants qui pouvaient ainsi venir se placer à la place réservée pour eux, à l’écoute de leur nom, en face du patron de la cérémonie. S’en est suivi le moment sans doute le plus attendu et le plus émouvant de la cérémonie à savoir le port des insignes de grade. Les généraux Serges OBOA et Gervais AKOUANGUE (le tout nouveau Commandant de la gendarmerie) et tête, ainsi que d’autres officiels pouvaient ainsi accomplir le geste.

Avant la dernière séquence de la cérémonie à savoir la défilé, le général Serges OBOA s’est adressé, comme le veut le rituel, aux nouveaux promus. Le respect des instructions du Chef suprême des armées a été le maitre mot de son discours : « …je vous appelle à intérioriser les instructions du chef suprême des armées transmises lors du réveillon d’armes du 31 décembre 2022. En ce qui nous concerne, nous pouvons retenir trois axes. Premier axe, la discipline. Le chef suprême des armées a insisté sur la discipline, car la discipline c’est la fondation de l’armée. (…) un militaire qui n’est pas discipliné, qui n’est pas instruit, qui n’est pas disponible pour sa hiérarchie ne peut pas s’attendre à être choisi par le commandement pour une certaine élévation ». A ceux qui n’ont pas été promus, un mot aussi, bien sûr : « Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être retenus sur le tableau, il ne faut baisser la garde, il faut plutôt continuer à travailler durement, le commandement n’oubliera jamais ».

En appendice de son speech, le général Serges OBOA a présenté ses vœux les meilleurs à tous les personnels des structures opérationnelles et à tous les promus.

Photo : Le général Serges OBOA faisant porter les galons à une promue ( Droits réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »