CONGO : 12 MILLIARDS DE BUDGET POUR DE GRANDES OPERATIONS EN 2020 ET 2021 AU PROJET PSTAT - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : 12 MILLIARDS DE BUDGET POUR DE GRANDES OPERATIONS EN 2020 ET 2021 AU PROJET PSTAT

 La cinquième session du Comité de pilotage du projet de renforcement des capacités en statistiques  ( PSAT) s’est tenue le vendredi 24 janvier 2020 à Brazzaville avec  comme points à l’ordre du jour l’évaluation de la mise en œuvre du projet au 30 novembre 2019 , ainsi que l’examen  et la validation du plan de travail budgétisé annuel (PTBA) 2020-2021 de ce projet cofinancé par le Congo et la banque mondiale et qui s’achève  en avril 2021. D’un montant de douze milliards de francs CFA, ce PTBA cible plusieurs activités énumérées par  Patrick Valéry ALAKOUA, Coordonnateur du projet, parmi lesquelles  le recensement général de la population et de l’habitation.

Une   course contre la montre

C’est une véritable  course contre la montre, s’accordent à dire nombreux, qui est lancée pour ce projet ainsi que ses partenaires  de mise en œuvre, au regard du nombre et de la taille des activités à réaliser, ainsi que du facteur temps, seize mois. Ces activités ont été annoncées par le Coordonnateur du projet. Il s’agit, en plus du recensement général de la population et de l’habitation qui va démarrer d’ici peu  a-t-on appris, du recensement général des entreprises du Congo, de l’enquête des ménages, de l’enquête démographique et de santé,  et du « plus important pour l’institut national de la statistique, la construction du complexe qui va abriter l’institut national de la statistique  et le centre d’application de la statistique et de la planification ». Il convient de signaler que ce budget de douze milliards est segmenté en fonction des activités des  deux années qu’il couvre, soit dix milliards pour  2020 et deux pour 2021

2020, une année pas de tout repos !

Valéry ALAKOUA le sait bien. S’exprimant aux journalistes ce dernier a reconnu que «  c’est une année très chargée parce que nous avons de grandes opérations de collectes qui vont démarrer, nous avons aussi la construction du siège de  l’institut national de la statistique  qui va démarrer, qui va vraiment mobiliser l’ensemble du personnel du PSTAT ainsi que de nos bénéficiaires pour nous accompagner dans la réalisation de ces activités ». Il est à noter que cette cinquième session du comité de pilotage a connu la participation, en plus de l’unité de coordination du projet,   de plusieurs responsables de l’institut national de la statistique, des directeurs des études et de la planification de plusieurs ministères, des représentants des instituts, organismes et centres de recherches utilisateurs des données statistiques, le cas de l’université Marien Ngouabi. Photo : Les participants lors des travaux (Photo adiac)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top