CONGO : 100.MILLE CONGOLAIS ASSISTES PAR LE PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIALE LORS DES INNONDATIONS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

CONGO : 100.MILLE CONGOLAIS ASSISTES PAR LE PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIALE LORS DES INNONDATIONS

50.000 habitants pour la Likouala, 30.000 pour la Cuvette et 20.000 dans la région des Plateaux, tels sont les chiffresqui ressortent  du point de presse organisé le 3 février 2020  à Brazzaville. Animé par Jean Martin BAUER, le  représentant du PAM au Congo et quelques-uns de ses  collaborateurs, ce point de presse portaitsur l’action humanitaire initié par le PAM dans ces zones inondées.

Article rédigé avec Francis MOUSSA, Journaliste stagiaire

Face aux inondations subies par les populations  du nord et du centre du Congo dans la période allant du mois d’octobre  à novembre 2019, un bilan de plus de 170.000 personnes sinistrées a été évoqué  par les experts du PAM et le Gouvernement Congolais.

Suite à cela, quelques villes et villages ont été engloutis par les eaux : maisons détruites, biens perdus, champs noyés et inexploitables, bétails  dispersés et perdus, le tout entrainant des graves conséquences  sur la sécurité alimentaire  des populations. C’est dans cet ordre d’idée que Jean Martin BAUER a signifié  que : « …notre rôle est  d’apporter une assistance humanitaire d’urgence aux personnes affectées par les inondations. Le PAM est aussi un coordonnateur des  actions sociales. Il est Important que toute la communauté humanitaire congolaise soit sur le terrain, afin de s’entraider dans des domaines de sécurité alimentaire».

Pour mener à bien ses opérations d’assistance alimentaire d’urgence aux personnes sinistrées, le PAM a  mis au point deux modes d’interventions. Le premier mode d’intervention qui portait sur la distribution directe des vivres ( riz, pois/haricot, huile , sel) et qui se faisait grâce à l’acheminement de 4 barges  de vivres depuis le port fluvial de Brazzaville vers les points de distribution dans le centre et le nord du pays, et l’envoi de 3 camions dans les zones accessibles par voie terrestre, le tout représentant 2200 tonnes de vivres depuis l’intervention. Et le second portait sur le transfert monétaire avec l’utilisation du système SCOPE à partir  du mois de janvier dans les zones où l’eau  s’est retirée (notamment  dans la Likouala, à Dongou, Impfondo et Bétou) et où les marchés sont suffisamment fonctionnels, qui permet à chaque ménage de choisir  les vivres en fonction  de ses besoins parmi une liste prédéfini.Il est à noter que le PAM envisage, après la phase de réponse d’urgence, de renforcer les moyens d’existence des groupe les plus vulnérables, et établira un lien  entre les actions de relèvement et celles prévues pour renforcer la résilience et l’adaptation aux changements climatiques.

Photo : Une vue du point de presse ( Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction

groupecongomedias@gmail.com

Tél: 00242 06512 54 97

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top