MONDE

CHINE MONDE :  LE PRESIDENT XI JINPING A EU UN APPEL VIDEO AVEC LE PRESIDENT AMERICAIN JOE BIDEN

Le Président Xi Jinping a eu, sur demande, un appel vidéo avec le Président américain Joe Biden dans la soirée du 18 mars. Les deux Chefs d’État ont eu des échanges de vues francs et approfondis sur les relations sino-américaines, la situation en Ukraine et les autres questions d’intérêt commun.

Cet article est une insertion de l’ambassade de Chine au Congo

Le Président Joe Biden a indiqué qu’il y a 50 ans, les États-Unis et la Chine avaient fait le choix important de publier le Communiqué de Shanghai. 50 ans après, a-t-il dit, les relations américano-chinoises se trouvent encore une fois à un moment crucial et l’évolution de ces relations façonnera le monde au 21e siècle. Il a réaffirmé que les États-Unis ne cherchaient pas à faire une nouvelle guerre froide avec la Chine ou à changer le système de la Chine, que la revitalisation de leurs alliances ne visait pas la Chine, qu’ils ne soutenaient pas l’« indépendance de Taiwan » et qu’ils n’avaient pas l’intention d’entrer en conflit avec la Chine. Les États-Unis, a-t-il dit, sont prêts à mener un dialogue franc et une coopération plus étroite avec la Chine, à poursuivre la politique d’une seule Chine, à gérer effectivement la compétition et les désaccords et à assurer un développement stable des relations entre les deux pays. Il s’est dit prêt à rester en étroite communication avec le Président Xi Jinping pour tenir le cap des relations américano-chinoises.

Le Président Xi Jinping a rappelé que depuis leur premier entretien en visioconférence en novembre dernier, la situation internationale avait connu d’importants changements. Il a indiqué que la grande tendance à la paix et au développement faisait face à de sérieux défis, et que le monde n’était ni stable ni tranquille. Il a affirmé que la Chine et les États-Unis, membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies et deux plus grandes économies au monde, devaient non seulement orienter le développement de leurs relations sur les bons rails, mais aussi assumer les responsabilités internationales qui leur incombent et œuvrer à la paix et à la tranquillité dans le monde.

Le Président Xi Jinping a souligné que le Président Biden et lui-même estimaient nécessaire pour la Chine et les États-Unis de se respecter mutuellement, de coexister en paix, d’éviter la confrontation et de renforcer la communication et le dialogue à différents niveaux et dans différents domaines. Rappelant ce qu’a réaffirmé le Président Biden, à savoir, la partie américaine ne cherche pas à faire une nouvelle guerre froide, à changer le système de la Chine ou à contrer la Chine par le renforcement de ses alliances, qu’elle ne soutient pas l’« indépendance de Taiwan » et qu’elle n’a pas l’intention d’entrer en conflit avec la Chine, le Président Xi a affirmé qu’il accordait une grande importance à ces déclarations.

Le Président Xi Jinping a indiqué que les relations sino-américaines, n’étant pas encore sorties des difficultés causées par l’administration américaine précédente, faisaient face à des défis de plus en plus nombreux, surtout le fait que certains aux États-Unis ont envoyé des signaux erronés aux forces prônant l’« indépendance de Taiwan », qui est extrêmement dangereux. Selon lui, mal gérer la question de Taiwan aura des impacts perturbateurs sur les relations sino-américaines. La Chine, a-t-il dit, espère que les États-Unis y accorderont l’attention comme il faut. Selon lui, la raison directe qui explique la situation actuelle des relations sino-américaines est que certains Américains n’ont pas mis en œuvre les consensus importants qu’il avait réalisés avec le Président Biden, ni les déclarations positives du Président Biden. Il a estimé que la partie américaine avait mal interprété et mal perçu l’intention stratégique de la Chine.

Affirmant que des divergences existaient, existent et existeront entre la Chine et les États-Unis, le Président Xi Jinping a souligné qu’il était essentiel de les bien gérer et qu’un développement stable des relations sino-américaines était dans l’intérêt des deux pays.

Les deux parties ont échangé des vues sur la situation actuelle en Ukraine. Le Président Joe Biden a présenté la position américaine, affirmant que les États-Unis sont prêts à communiquer avec la Chine pour prévenir l’escalade de la situation.

Le Président Xi Jinping a indiqué que la situation actuelle en Ukraine n’était pas ce que la Chine voulait voir. Selon lui, ce qui s’est passé démontre une fois encore que les pays ne doivent pas aller jusqu’à se rencontrer sur le champ de bataille, que le conflit et la confrontation ne sont dans l’intérêt de personne, et que la paix et la sécurité sont le trésor le plus cher à la communauté internationale. La Chine, a-t-il dit, est depuis toujours pour la paix et contre la guerre, ce qui est ancré dans son histoire et sa culture. Il a affirmé que la Chine avait toujours fait ses jugements selon la réalité des faits et en toute indépendance, plaidé pour la préservation du droit international et des normes fondamentales régissant les relations internationales universellement reconnues, agi en conformité avec la Charte des Nations Unies et porté la vision de sécurité commune, intégrée, coopérative et durable. Il s’agit, a-t-il indiqué, des principes fondamentaux poursuivis par la Chine sur la crise ukrainienne. Affirmant que la Chine a avancé une initiative en six points sur la situation humanitaire en Ukraine et qu’elle est prête à fournir à l’Ukraine et aux autres pays affectés des aides humanitaires supplémentaires, il a invité les différentes parties à soutenir ensemble les dialogues et négociations entre la Russie et l’Ukraine pour qu’ils aboutissent à des résultats et à la paix. Il a également estimé nécessaire pour les États-Unis et l’OTAN d’engager un dialogue avec la Russie pour dénouer le nœud de la crise ukrainienne et apaiser les préoccupations sécuritaires de la Russie et de l’Ukraine.

Rappelant que les pays du monde éprouvent actuellement de grandes difficultés en s’efforçant de lutter contre l’épidémie et de préserver l’économie et le bien-être social, le Président Xi Jinping a souligné l’importance pour le Président Biden et lui-même, en tant que dirigeants de grands pays, de réfléchir sur la manière de régler adéquatement les dossiers brûlants internationaux, et surtout de garder à l’esprit la stabilité dans le monde ainsi que le travail et la vie des milliards de personnes. Il a indiqué que les sanctions excessives et sans distinction feraient souffrir la population, et qu’une escalade des sanctions provoquerait de graves crises au monde sur les plans économique, commercial, financier, énergétique, alimentaire et des chaînes industrielles et d’approvisionnement, ce qui bouleverserait encore davantage l’économie mondiale déjà en difficulté et engendrerait des dégâts irréparables. Il a estimé que plus la situation était complexe, plus il était nécessaire de garder le sang-froid et la raison, et que dans toute circonstance, il fallait faire preuve de courage politique, créer de l’espace pour la paix et ménager des marges pour le règlement politique. En citant deux adages chinois : « on n’applaudit pas d’une seule main » et « c’est à celui qui a accroché la clochette au tigre de la décrocher », il a indiqué qu’il était impératif pour les parties impliquées de faire preuve de volonté politique et de trouver des solutions adéquates en tenant compte des besoins immédiats et de long terme. Les autres parties, a-t-il poursuivi, peuvent et doivent créer des conditions dans ce sens. Selon lui, l’urgent est de poursuivre le dialogue et les négociations, d’éviter de causer des blessés et des morts parmi les civils, de prévenir une crise humanitaire et de faire cesser rapidement les combats. Quant à la solution de long terme, il a estimé que les grands pays devraient se respecter mutuellement, rejeter la mentalité de la guerre froide et la confrontation des blocs et mettre progressivement en place une architecture de sécurité équilibrée, effective et durable dans le monde et dans la région. Il a affirmé que la Chine œuvrait depuis toujours à la paix et continuerait de jouer un rôle constructif dans ce sens.

Les deux Chefs d’État ont estimé que cet appel vidéo était constructif et demandé aux équipes des deux pays d’assurer le suivi et de prendre des actions concrètes pour que les relations sino-américaines retournent sur les rails d’un développement stable, et de faire leurs efforts respectifs en vue d’un règlement adéquat de la crise ukrainienne. Ding Xuexiang, Liu He et Wang Yi y étaient présents.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »