CHINE

CHINE/MONDE : LE MINISTRE WANG YI S’EXPRIME AU SUJET DE L’INITIATIVE POUR LE DÉVELOPPEMENT MONDIAL

Le 9 mai 2022, le conseiller d’État et ministre des Affaires étrangères WANG Yi a assisté à la cérémonie d’ouverture de la réunion virtuelle de haut niveau du Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial (IDM) et y a prononcé un discours, par liaison vidéo à Beijing.

Cet article est une insertion de l’ambassade de Chine au Congo

WANG Yi a déclaré : « Actuellement, le monde est en proie à des changements majeurs et à une pandémie inédits depuis un siècle. La reprise économique mondiale est confrontée à des vents contraires. Le fossé Nord-Sud ne cesse de se creuser. La coopération pour le développement s’essouffle. Et la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 est confrontée à des défis sans précédent. En septembre dernier, le président Xi Jinping a proposé l’IDM à l’Assemblée générale des Nations unies. L’objectif est de galvaniser l’attention mondiale sur le développement, de renforcer le partenariat mondial pour le développement, de promouvoir la coopération internationale pour le développement et de donner un nouvel élan à la réalisation des objectifs de développement durable à l’horizon 2030. » 

WANG Yi a déclaré que depuis le tout début, l’IDM a été chaleureusement accueillie par la communauté internationale. Plus de 100 pays ont exprimé leur soutien, et 53 pays ont rejoint le Groupe des amis. Cela montre bien que l’IDM va dans le sens de l’histoire, correspond aux besoins des différents pays, et reflète la tendance générale et l’aspiration du peuple. L’IDM s’engage à bâtir un consensus politique sur l’accélération du développement, à construire une plate-forme commune de coopération pour le développement, à promouvoir les échanges et l’inspiration mutuelle des expériences en matière de développement, et à renforcer la synergie internationale pour un développement coordonné. La Chine propose que toutes les parties travaillent ensemble dans quatre domaines clés pour que l’IDM produise des résultats concrets. 

Premièrement, redynamiser la coopération mondiale sur le Programme 2030. La mise en œuvre du Programme 2030 doit rester une priorité de l’agenda de la coopération internationale. Toutes les parties doivent honorer leurs engagements et réaliser les 17 objectifs de développement durable dans les délais prévus. Nous devons nous opposer à la politisation et à la marginalisation de la question du développement, continuer à nous concentrer sur les domaines clés les plus importants pour les pays en développement et redoubler d’efforts pour améliorer le niveau de vie dans le monde entier.

Deuxièmement, créer un environnement favorable à l’accélération du développement mondial. Nous devons améliorer le système de gouvernance mondiale à un rythme accéléré, accroître la représentation et la voix des marchés émergents et des pays en développement, et construire une économie mondiale ouverte. Il est important de défendre le droit des peuples de tous les pays à choisir leur propre voie de développement, et de s’opposer à l’ingérence dans les affaires intérieures des autres pays et aux sanctions unilatérales sans fondement dans le droit international.

Troisièmement, favoriser un égal et équilibré partenariat mondial pour le développement. Les pays développés doivent respecter leurs engagements en matière d’aide au développement et accroître leur soutien financier et technologique. Les pays en développement doivent approfondir la coopération Sud-Sud et réaliser un développement à grands pas. Dans ce processus, les institutions multilatérales de développement devraient fournir une aide plus efficace afin de maximiser la synergie pour le développement.

Quatrièmement, permettre au système des Nations unies de jouer un rôle central et d’orientation. Nous soutenons les Nations unies en tant que principal coordinateur de la mise en œuvre du Programme 2030. Nous soutenons le secrétaire général de l’ONU pour faire du développement une priorité, mobiliser les agences de développement de l’ONU et mettre en œuvre l’IDM afin de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable. Il est donc nécessaire que les Nations unies renforcent la coordination par le renforcement des institutions.

WANG Yi a souligné que la Chine est un champion du développement mondial, et, plus important encore, la Chine est un acteur de la coopération pour le développement. En tant que plus grand pays en développement, nous sommes toujours aux côtés des autres pays en développement. Nous nous engageons toujours à transformer la croissance de la Chine en opportunités pour le monde. Et nous prenons toujours des actions concrètes pour construire une communauté de destin pour l’humanité. Au cours des cinq dernières décennies, la Chine a mis en œuvre plusieurs milliers de projets complets et de programmes d’assistance en nature, plus de 10 000 projets de renforcement des capacités et offert plus de 400 000 possibilités de formation, au profit de plus de 160 pays en développement. Cela a fortement contribué à la cause du développement mondial. À l’avenir, la Chine prendra une série de mesures pratiques pour mettre en œuvre rapidement l’Initiative pour le développement mondial proposée par le président Xi Jinping et apporter une nouvelle contribution à la cause du développement mondial. 

Premièrement, la Chine renforcera les consultations avec les autres marchés émergents et les autres pays en développement, et organisera une réunion de haut niveau sur le développement mondial au moment opportun pour discuter des moyens de promouvoir le développement. Deuxièmement, la Chine augmentera sa contribution au développement et renforcera son soutien au Fonds d’aide à la coopération Sud-Sud et au Fonds Chine-ONU pour la paix et le développement. Troisièmement, la Chine établira un pool de projets dans le cadre de l’IDM, auquel participeront toutes les parties. Les agences des Nations unies et les membres du Groupe des amis sont invités à présenter des propositions de projets. Quatrièmement, la Chine publiera un Rapport sur le développement mondial en temps voulu afin de promouvoir les échanges internationaux et le partage des connaissances en matière de développement, et d’aider les pays à explorer des voies de développement adaptées à leurs réalités nationales. 

Le Groupe des amis de l’Initiative pour le développement mondial a été lancé par la Chine aux Nations unies. Cette réunion de haut niveau du Groupe des amis a pour thème « Approfondir la coopération dans le cadre de l’Initiative pour le développement mondial et accélérer la mise en œuvre du Programme 2030 ». Le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a assisté à la cérémonie d’ouverture et y a pris la parole. Les vice-Premiers ministres et ministres des Affaires étrangères du Kazakhstan et de la Thaïlande, les ministres des Affaires étrangères de Cuba et du Pakistan, des responsables ministériels du Cambodge, de l’Égypte et d’autres pays, ainsi que les représentants permanents des membres du Groupe des amis et des responsables du Programme des Nations unies pour le développement, du Département des affaires économiques et sociales, de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel, de l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, du Fonds des Nations unies pour l’enfance, du Fonds des Nations unies pour la population et d’autres agences de développement des Nations unies étaient présents. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »