COVID-19

CHINE COVID : LA POLITIQUE « ZÉRO-COVID DYNAMIQUE » DE LA CHINE PERMET DE CONTRÔLER L’ÉPIDÉMIE À UN FAIBLE COÛT SOCIAL

La Chine est tout à fait capable de mettre en œuvre sa politique « zéro-COVID dynamique », car elle a été formulée conformément aux propres conditions du pays, a affirmé le 11 mai le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la Chine ZHAO Lijian, après que le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus  a formulé des critiques à propos de cette politique.

« La politique “zéro-COVID dynamique” de la Chine ne vise pas à atteindre zéro infection, mais plutôt à maîtriser la situation épidémique avec le coût social minimum et dans les plus brefs délais », a soutenu M. ZHAO lors de la conférence de presse. Il a déclaré que le seul et unique objectif de la politique était de protéger au maximum la santé des plus de 1,4 milliard de Chinois tout en garantissant un développement socio-économique durable et stable. « Maintenant, l’écrasante majorité de la population chinoise dans la plupart des régions du pays profite d’une vie et d’une production normales. Et le taux national d’infection et le taux de mortalité pour le COVID-19 en Chine restent au niveau le plus bas du monde », a-t-il avancé.

En mars, une analyse systématique de la mortalité liée au COVID-19 publiée dans le journal The Lancet a estimé que le taux mondial de mortalité tous âges dû à la pandémie de COVID était de 120,3 décès pour 100 000 habitants.Alors que le taux de mortalité dû au COVID-19 est de 179,3 pour 100 000 aux États-Unis, le chiffre n’est que de 0,6 pour 100 000 en Chine, selon les chiffres officiels.« C’est grâce à la politique “zéro-COVID dynamique” que la Chine a résisté au test le plus difficile depuis la bataille anti-épidémique de Wuhan au début de 2020 », a affirmé M. ZHAO, avançant que « la Chine est l’un des pays avec la réponse au COVID la plus réussie au monde. C’est une réalité dont témoigne la communauté internationale ».

Le porte-parole a mentionné une nouvelle étude indiquant que la Chine faisait face à un « tsunami » du variant Omicron qui pourrait submerger les hôpitaux et tuer plus de 1,5 million de personnes si le pays abandonnait sa stratégie de « zéro-COVID dynamique ».L’énorme population de la Chine signifie également que l’assouplissement des mesures de prévention et de contrôle conduirait inévitablement à la mort d’un grand nombre de personnes âgées, a-t-il déclaré.« La politique “zéro-COVID dynamique” de la Chine a offert une protection efficace aux personnes âgées et aux groupes vulnérables souffrant de problèmes de santé sous-jacents. Elle est nettement différente des approches “d’immunité collective” et “d’immunité naturelle” suivies par certains pays il n’y a pas si longtemps », a poursuivi M. ZHAO.

Un épidémiologiste basé à Beijing qui a requis l’anonymat a avancé qu’en février, des experts de haut niveau de l’OMS comme Mike Ryan et Maria Van Kerkhove auraient déclaré lors d’une conférence de presse que chaque pays devrait tracer sa propre voie pour sortir de la pandémie.« C’est exactement ce que la Chine a fait. Nous voulons trouver une alternative à la stratégie de coexistence que de nombreux autres pays adoptent, car la Chine ne peut pas vivre avec le COVID avec ses conditions actuelles sans payer d’énormes coûts sociaux et économiques », a-t-il soutenu.

La Chine, une situation particulière, des contraintes, ne pas relâcher !

En tant que pays à forte démographie, la Chine est confrontée à un manque de ressources médicales. Si elle relâche la riposte à l’épidémie, les infections d’envergure et une croissance considérable de cas graves et de morts seraient inévitablement enregistrés à court terme et le système de santé de la Chine serait débordé par ces vagues de contamination. La santé des groupes vulnérables, notamment les gens souffrant de problèmes de santé sous-jacents, les personnes âgées, les enfants ainsi que les femmes enceintes seraient sous les menaces sévères et le développement économique et social stable serait mis en péril.

C’est en tenant compte de ces particularités que la Chine estime qu’il faut poursuivre fermement la politique de “ zéro COVID dynamique ». Plus de deux ans de lutte contre la COVID-19 ont démontré que cette politique qui vise à étouffer toute résurgence de l’épidémie dès son apparition s’adapte le mieux aux réalités chinoises, protège le mieux la vie et la santé du peuple chinois, et réussit à minimiser le plus possible les impacts de la COVID-19 sur le développement économique et social du pays.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »