CEEAC : LES MINISTRES DE LA CULTURE TABLENT SUR LA PROMOTION DES INDUSTIES CULTURELLES.

125

Mettre l’accent sur la dimension économique de la culture à travers les industries culturelles, ce pour  contribuer à la promotion et au développement de la culture en Afrique centrale, tel était l’objectif affiché par les participants à la première réunion des ministres en charge de la culture de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale(CEEAC) tenue à Brazzaville le vendredi 30novembre 2018.

Placée sous le thème «  le rôle de la culture, des industries culturelles et de la création dans les pays de la CEEAC », cette rencontre a permis aux ministres des pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale de faire une revue à mi-parcours des documents de la stratégie sous régionale de développement et la promotion de la culture en Afrique Centrale. Une occasion offerte aux différents participants pour nommer les avancées et identifier les faiblesses en vue d’énoncer les défis qui restent à relever.

Conscients du fait que la promotion de la culture en Afrique centrale est en proie à plusieurs défis et son positionnement dans les programmes nationaux des pays membres de la CEEAC est une entreprise hardie, les ministres ont adopté une déclaration politique pour la promotion et le développement de la culture ainsi que d’un plan d’action biennale 2018-2020. Ce  travail  qui a consisté à examiner puis  valider avec amendements les documents  du  rapport de la réunion  des experts  prélude à la réunion ministérielles vise à donner à développer la culture dans la sous-région pour donner à celle-ci les moyens de jouer son rôle de levier du développement.

Ces documents, qui tiennent compte de tous les aspects qui entravent le développement de la culture en Afrique Centrale vont permettre aux pays membres de la sous-région de faire la promotion des industries culturelles.  A travers les industries culturelles, a précisé Christian NDOMBI, Chef du Secteur Culture du Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale «… Nous voulons mettre l’accent sur la dimension économique de la culture et cette dimension économique de la culture doit être au centre des débats pour que l’Afrique centrale puisse promouvoir sa culture et  sa diversité culturelle ».

Cette première réunion des ministres de la culture de la CEEAC « …va contribuer à une meilleure prise de conscience que la culture est véritablement un facteur du développement et faire de telle sorte qu’il ait un engagement politique beaucoup plus fort faveur de la culture et que les budgets consacrés à la culture soient beaucoup plus conséquents», a renchéri Christian NDOMBI.

Clôturant les travaux de la réunion, Dieudonné MOUYONGO, Ministre de la Culture et des Arts, a rappelé aux ministres en charge de la culture de la CEEAC que « Nous avons beaucoup à faire. Tous les sujets que nous avons abordés ici nous exigent de travailler la main dans la main pour booster le secteur de la culture ». Une énorme tâche qu’ils doivent assurer au niveau de chaque leur pays.

Photo : Le Présidium de la cérémonie de clôture (Crédit Groupe Congo Medias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *