CEEAC / DEVELOPPEMENT DES TIC : LES MINISTRES TABLENT SUR L’ADOPTION DES DOCUMENTS STRATEGIQUES

146

Examiner puis adopter le plan d’action consensuel de déploiement des infrastructures de communications électroniques en Afrique centrale et du cadre institutionnel de sa mise en œuvre, tel est l’objectif visé par la tenue à Brazzaville, le vendredi 1er mars 2019 de la 4ème réunion des ministres en charge de l’économie numérique de la sous-région d’Afrique Centrale.

Dans l’optique visant la redynamisation et la revalorisation des infrastructures des capacités haut débit dans la sous-région, les pays membres de la CEEAC entendent mettre en œuvre un  programme de développement des infrastructures de communications électroniques large bande.

Dans ce cadre, la réunion ministérielle de Brazzaville apparait comme un pas important  dans la marche vers la mise en œuvre effective  de la volonté de ces Etats,  en ce qu’elle va  permettre d’une  « …de renforcer les acquis réalisés grâce à l’engagement de tous et d’autre part, de lancer de nouvelles initiatives », a déclaré Clément Mouamba, premier ministre.  Ces pays membres ambitionnent d’assurer «… la couverture, à l’horizon 2025, de plus de 95% de la population de l’Afrique centrale en moyens et en services haut débit à prix compétitifs », a indiqué Abdallah Manirakiza, Secrétaire général adjoint de la CEEAC.

Cette rencontre hautement stratégique, a souligné le premier ministre, « …a  vocation à faire du secteur des télécommunications le secteur des TIC le moteur de la transformation structurelle de nos économies ». Aussi, elle permettra de «… promouvoir un développement régional équilibré sur l’ensemble de nos territoires nationaux, en valorisant les potentialités dont regorgent nos pays », a-t-il poursuivi.

Au cours de ces échanges, les ministres en charge de l’économie numérique des pays membres de la CEEAC vont plancher sur l’examen des documents ayant fait l’objet des travaux des experts. Travaux au cours desquels ces derniers  « … ont posé de manière participative un diagnostic clair du secteur numérique et esquissé les actions de redynamisation et de revalorisation de nos infrastructures de communications électroniques », a précisé Léon Juste Ibombo, ministre des Postes  et des Télécommunications et de l’Economie Numérique. Une étape qui a  nécessité l’attention particulière des parties prenantes afin de «… proposer à nos chefs d’Etats et de Gouvernements des mesures concrètes et urgentes à  mettre en œuvre pour favoriser un réel développement et intégration de la large bande dans notre sous-région », a poursuivi le ministre.

De  ces documents mis à la table des ministres pour examen et adoption figurent le Plan d’Action Consensuel de Développement des Infrastructures de Communications Electroniques de l’Afrique Centrale (PACDICE-AC) ; le cadre institutionnel de la mise œuvre du PACDICE-AC  et le projet de renforcement des capacités en approche du cadre logique, d’élaboration du cadre stratégique consensuel et d’identification de projet. Des documents qui une fois validés permettront de passer à la phase de mise en œuvre.

Photo1 : Présidium de la cérémonie d’ouverture (Crédit Groupe Congo Médias)

Photo2 : Vue  des participants lors de la cérémonie (Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242  06629 92 35




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *