BASKETBALL : LE STAGE DE LA LIGUE DE BRAZZAVILLE BENEFIQUE SELON LES PARTICIPANTS ET LES FORMATEURS

131

Le stage organisé par la présidence de la ligue a l’attention des entraineurs, des arbitres et des officiels de tables de marque s’est clôturé le dimanche 27 janvier 2019 au stade d’Ornano sur une note de satisfaction des apprenants et des formateurs.

Leticia est arbitre fédérale. Elle estime que sa participation au stage lui a beaucoup apporté : «  …nous avons eu la chance d’apprendre ce que les autres sont en train de faire. Aujourd hui, nous aussi pouvons le faire ! Personnellement j’ai appris beaucoup de choses par rapport aux modifications des trois secondes (…) pour la suite je voudrai bien proposer à la ligue des stages spécialement pour les arbitres aux fins de renforcer davantage nos capacités, en regardant plus le code du jeu ».

Gérard OUSSIKA quant à lui est entraineur. Il a été l’un des intervenants durant le stage, et son intervention a porté sur la méthodologie de l’entrainement , notamment sur les variations. Ce dernier a tenu à préciser qu’ « aujourd’hui la performance est chiffrée, quantifiable. Ce thème a permis aux apprenants d’avoir des armes pour détenir des éléments d’appréciation sur le niveau de progression. Aujourd’hui toute décision de l’entraineur peut être vérifiée (…) on donne ces moyens d’évaluation aux entraineurs pour leur permettre de faire des sélections objectives  par des tests et par des éléments mesurables ».

Pour sa part, Norbert BANZOUZI, Directeur technique de la ligue a rappelé l’intérêt du stage : «…il y a eu quatorze articles modifiés et la terminologie. On n’était obligé d’appeler tout ce monde pour que nous parlions le même langage ». Interrogé sur les modifications apportées, le directeur technique a dit en a évoqué une : « pour les deux dernières minutes par exemple, quand un coach demande un temps mort l’arbitre pourrait se rapprocher de l’entraineur pour savoir où il va engager. Est-ce que c’est dans la zone avant ou dans la zone arrière. Et même le temps est réduit si le joueur avait le ballon dans sa zone arrière, quand il se déplace pour aller vers la zone avant il a quatorze seconde au lieu de vingt et quatre ».

Dans son discours de clôture du stage, Fabrice MAKAYA MATEV, président de la ligue de basket de Brazzaville, s’adressant aux stagiaires a indiqué que «  l’objectif est de vous mettre dans les meilleurs conditions qui soient, car nous savons combien est difficile et capitale votre mission. Vous êtes au cœur du jeu et des enjeux (…) ce stage est un processus de valorisation du capital humain».

En rappel, ce stage qui a duré cinq jours a été organisé prélude aux compétions de la ligue de Basket de Brazzaville dont les majeurs restent les championnats dans différentes catégories. Celui-ci est devenu une tradition en raison du fait que le règles du basket subissent régulièrement des modifications.

Photo : Les stagiaires lors de la cérémonie de clôture ( Crédit Groupe Congo Médias)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *