AFRIQUE / SYNDICAT : L’OSTAC S’EMPLOIE POUR FACILITER LA PRISE EN COMPTE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

AFRIQUE / SYNDICAT : L’OSTAC S’EMPLOIE POUR FACILITER LA PRISE EN COMPTE DES TRAVAILLEURS MIGRANTS

Le Président  de l’Organisation syndicale des travailleurs d’Afrique centrale (OSTAC), Daniel MONGO a annoncé la tenue du 6 au 7 novembre prochain du  3ème Congrès ordinaire de l’OSTAC à Brazzaville, en République du Congo. Au cours d’une conférence de presse animée le samedi 02 novembre 2019, au siège de la Confédération syndicale congolaise (CSC), le comité d’organisation  a fixé l’opinion sur les enjeux et les objectifs de ce grand rendez-vous sous régional qui se tiendra au Palais des Congrès.

Placées sous le patronage du Premier ministre chef du gouvernement, ces assises des organisations syndicales des travailleurs revêtent une importance capitale pour l’OSTAC qui regroupe huit (8) pays membres de l’Afrique centrale. Le 3ème congrès mettra au centre des échanges la recherche des solutions  aux questions migratoires des travailleurs et  portera à la tête de l’organisation le nouveau  président qui lui manque depuis 2017 (NDLR : depuis  la déchéance, en 2017,  du président élu François NDJANDONG du Tchad, le Vice-président Daniel MONGO  du Congo s’était vu confier la mission de conduire les destinées de l’OSTAC jusqu’au prochain congrès).

Sous le thème : « La migration des travailleurs en Afrique centrale : enjeux et perspectives », le rendez-vous  auquel la participation de 94 délégués  des pays membres et de 4 invités des organisations régionales et sous régionales est annoncée permettra à  l’OSTAC  de poser les bases d’une  meilleure collaboration pour favoriser  la prise en compte des travailleurs migrants  dans les pays d’accueil.  « Notre préoccupation est de  faire de telle sorte  qu’on mette  en place un cadre de concertation au niveau de la sous-région pour que les travailleurs migrants quand ils se déplacent s’insèrent facilement et trouvent leur emploi. Qu’ils bénéficient des mêmes traitements que le travailleur du pays d’accueil », a indiqué Jean Bernard MALOUKA, Secrétaire général de la COSYLAC. Un objectif qui vise à mettre un terme au problème de « … reconnaissance des compétences des travailleurs migrants et celui de la réticence des travailleurs et/ou des chômeurs dans les pays d’accueil qui pensent que les travailleurs migrants viennent occuper leurs emplois », a-t-il renchéri.

Les comportements xénophobes  affichés  par certaines populations locales contre les étrangers, comme cela a été le cas en Afrique du  Sud,  commandent de trouver une solution adaptée à la situation du travailleur migrant pour donner à ce dernier la possibilité de mieux s’insérer  dans le pays d’accueil. Il s’agit principalement des pays membres de l’Organisation syndicale des travailleurs d’Afrique centrale (OSTAC),  qui comprend  la République du Congo, le  Gabon, le  Cameroun, la RD Congo, la République Centrafricaine, le Tchad, la Guinée Equatoriale et Sao Tomé et Principe.

Le phénomène migratoire qui s’enracine dans la sous-région ne devrait plus être vu comme un aspect négatif mais comme «  …un facteur de développement  et d’intégration parce que généralement ces migrants viennent occuper les postes où au niveau local on n’a pas de compétences nécessaires », a-t-il poursuivi.

Le comité d’organisation de ce congrès piloté par l’actuel président de l’OSTAC et au sein duquel siègent des représentants  des trois syndicats les plus représentatifs du Congo a dit être prêt pour accueillir ce grand rendez-vous : «… tout est fait prêt pour la tenue de ce congrès qui réunira 94 délégués venus des pays de la sous-région d’Afrique centrale et 4 invités des organisations régionales et sous régionales. Il s’agit de la Confédération syndicale internationale de la zone Afrique, de l’Internationale des transports francophones et du Conseil des syndicats de l’Afrique de l’Est », a annoncé Daniel MONGO.

En prélude à l’ouverture officielle des travaux de ce congrès d’autres activités en rapport avec cet évènement seront  organisées.

Photo : Steph BAKANDILA et Jean Bernard MALOUKA encadrant Daniel MONGO lors de la conférence presse (Crédit Groupe Congo Médias).

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top