Economie

AFRIQUE/ECONOMIE: BRAZZAVILLE ABRITERA LA 37EME SESSION DU COMITE INTERGOUVERNEMENTAL ET D’EXPERTS POUR L’AFRIQUE CENTRALE

 Les hauts fonctionnaires et experts du Comité intergouvernemental (CIE) pour l’Afrique centrale prendront part à la 37ème session  du Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et d’experts (CIE) pour l’Afrique centrale qu’abritera Brazzaville du 6 au 10 décembre 2021. L’annonce a été faite, le jeudi 2 décembres à Brazzaville,  par Jean-Luc MASTAKI NAMEGABE, Responsable du Bureau sous-région de la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies (CEA) pour l’Afrique centrale 2021, au sortir d’un entretien qu’il a eu avec la Ministre de l’Economie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale, Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS.

Reçue en audience à Brazzaville, la délégation du Bureau sous-région de la CEA, conduite par son responsable, Jean-Luc MASTAKI NAMEGABE a échangé avec la Ministre en charge du plan autour des préparatifs de l’évènement au cours duquel les délégations des différents pays de la sous-région plancheront sur la recherche, entre autres, des solutions aux problèmes de la promotion d’une croissance inclusive et la diversification de l’économie de la sous-région.

« Nous sommes venus remercier madame le Ministre pour avoir permis que cette réunion se tienne à Brazzaville, mais aussi pour le chaleureux accueil qui a été réservé à l’équipe de la CEA parce qu’à partir de demain, c’est les participants qui viennent de tous les pays de l’Afrique centrale qui vont venir ici prendre part à cette réunion pour discuter des enjeux du développement de la sous-région. », a précisé Jean-Luc MASTAKI.

La délégation de la CIE lors des échanges avec la Ministre  

La réunion qui sera axée sur les enjeux du développement économique de la sous-région, s’inscrivent dans la dynamique de la promotion d’une croissance inclusive et la diversification de l’économie. « Notre sous-région a été longtemps caractérisée par une croissance portée par le commerce des matières premières, notamment le pétrole, pour un certain nombre de pays et dont les fluctuations des cours ont fini par installer une vulnérabilité macro-économique. Nous voulons porter cette voix vers la transformation de ces économies, à travers une industrialisation qui donne de la valeur ajoutée à ces matières premières et permet à ces pays, finalement, de pouvoir s’isoler des chocs exogènes qui sont liés aux fluctuations des prix. »

L’évènement, dont l’ouverture des travaux est prévue ce lundi 6 décembre à Kintélé, localité située à quelques kilomètres de Brazzaville-Nord, permettra aux experts des différents   pays de la sous-région d’Afrique centrale prendront part  aux discussions qui porteront également sur le leadership transformationnel pour la diversification économique. Un leadership qui tient compte de la « trilogie leadership public, privé et société civile ».  

Le responsable du Bureau de la CEA a précisé qu’au cours de ces assises organisée par le gouvernement congolais en partenariat avec le Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et d’experts (CIE) pour l’Afrique centrale que les participants seront amenés à se poser vraies questions.

« Quelles sont les approches qui permettront de faire en sorte que les capitaux de nos industries leadership privé puissent porter cette ambition de transformation de ces économies ? Quelles sont les conditions des écosystèmes que les pouvoirs publics doivent mettre en place pour que l’industrialisation devienne une réalité, mais aussi pour la société civile, comment faire en sorte que cette industrialisation soit portée par une dynamique de coalition sociale ? »

Photo 1 : La Ministre et ses hôtes au sortir de l’audience

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com   

Téléphone & Whatsapp : +242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire

To Top
Translate »