AFRIQUE CENTRALE/FAO : LA GESTION DURABLE DES FORETS PLACEE AU CENTRE D’UN ATELIER TECHNIQUE - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

AFRIQUE CENTRALE/FAO : LA GESTION DURABLE DES FORETS PLACEE AU CENTRE D’UN ATELIER TECHNIQUE

Les Directeurs généraux et Directeurs des forêts et de la faune des pays d’Afrique centrale tablent depuis le mercredi 04 décembre 2019 sur la recherche des solutions nécessaires à l’amélioration de la gouvernance forestière dans les pays de la sous-région. L’atelier technique  qu’abrite Brazzaville du 04 au 06 décembre  permettra à près de 25 participants de passer  en  revue l’état des appuis techniques de la FAO  en Afrique centrale déclinés dans les projets forestiers mis en œuvre en vue de bâtir les enjeux émergents et les nouvelles opportunités existantes pour mieux adapter l’appui technique de la FAO aux pays.

Organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture( FAO) atelier technique qui réunit les directeurs généraux et directeurs des forêts et de la faune des pays d’Afrique centrale s’inscrit dans le cadre d’un processus visant à accompagner les pays de la sous-région à améliorer la gouvernance forestière à  la réalisation de la gestion durable de leurs forêts ; identifier les opportunités et options de financement des projets et programmes forestiers nationaux et sous régionaux ainsi que les besoins en renforcement de capacités des cadres supérieurs.

Dans son mot de circonstance  prononcé en lieu et place de la Représentante de la FAO au Congo, Théchel EKOUNGOULOU,  Chargé  de programme au sein de l’institution onusienne a souligné l’importance de cette rencontre axée sur la préservation des forets. L’atelier offre l’opportunité aux participants venus des pays membres de la sous-région de « …discuter du niveau d’appui de la FAO dans le domaine forestier et projeter les interventions à venir ».

Il s’agit d’un appui que l’institution des Nations Unies en charge des questions de l’alimentation apporte aux Etats membres, au cours de la dernière décennie (2009-2019), dans la gestion durable des ressources forestières.  «Son appui consiste non seulement à améliorer le cadre institutionnel, mais aussi développer les projets et programmes dans ce secteur et à accompagner dans la mobilisation des ressources pour leur mise en œuvre », a-t-il précisé.

Au centre de ces trois jours consacrés aux travaux, les hauts cadres de l’administration forestière des pays d’Afrique centrale et de la FAO, qui prennent part à ces assises,  vont aborder plusieurs points. Il s’agit de :  « Passer en revue les différentes initiatives et réalisations mis en œuvre par l’organisation onusienne pour appuyer les pays à la réalisation de la gestion durable de leurs forêts ; identifier les opportunités et options de financement des projets et programmes forestiers nationaux et sous régionaux ainsi que les besoins en renforcement de capacités des cadres supérieurs de l’administration forestière d’Afrique centrale avec l’appui technique de la FAO », a énuméré Joseph MOUMBOUILOU, Directeur général de l’Economie forestière.

La mise en place d’une feuille de route pour l’amélioration de la gouvernance forestière en Afrique centrale à l’horizon 2030 avec l’appui technique de la FAO et d’une plateforme d’échange technique entre cadres supérieurs de l’administration forestière des pays membres constituent les deux principaux résultats attendus de ces assises.

Photo 1 : Vue des participants lors de la cérémonie d’ouverture.

Photo 2 : Photo de famille.

(Crédit Groupe Congo Médias)

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : 00242 06629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top