AFRIQUE CENTRALE : LE CONGOLAIS DANIEL MONGO REELU A LA PRESIDENCE DE L’OSTAC - Groupe Congo Medias | Actualité du Congo Brazzaville | Sites d’informations du Congo Brazzaville
Société

AFRIQUE CENTRALE : LE CONGOLAIS DANIEL MONGO REELU A LA PRESIDENCE DE L’OSTAC

L’élection d’un nouveau bureau pour l’organisation syndicale des travailleurs de l’Afrique centrale (OSTAC) était l’un des enjeux du troisième congrès ordinaire de  cette organisation qui s’est tenu  du 6 au 7 novembre 2019 à Brazzaville. C’est fait,  le Congolais Daniel MONGO, président en exercice  a été réélu à la tête du Bureau Exécutif de ce regroupement de centrales syndicales des pays d’Afrique centrale qui fait face de sérieuses tensions de trésoreries.

C’est un bureau exécutif de six membres ressortissants de différents pays que Daniel MONGO  va présider. En effet, la vice présidente de ce bureau est de nationalité tchadienne, Ivette OUADAYE, le Secrétaire général Sabin KPOKOLO est Centrafricain, le Secrétaire général adjoint Brahim BEN SAID Tchadien, alors que le Gabonais Jean Claude BEKALE occupe le poste de Trésorier général, avec comme adjoint le Congolais Bernard MALOUKA. En dehors du Bureau Exécutif, les participants ont mis en  place un Conseil général de trente membres, à raison de deux membres par organisation syndicale. Bien plus, un Commissariat aux comptes présidé par le Camerounais Jean Marie NDJI n’a été élu. Il a pour vice présidente  Faustine GROTHE de la RCA et pour rapporteur Antoine LULANGA NSIMBA de la République Démocratique du Congo. Ces instances, notons-le,  ont été mises en place pour un mandat  de quatre ans.

Des efforts à fournir dans la mobilisation des ressources financières

S’exprimant dans son discours de clôture,  Daniel MONGO  a déclaré que «  le présent congrès nous a également permis de comprendre que la question de ressources financières est le ventre mou de notre organisation. C’est pourquoi nous lançons un vibrant appel à toutes les centrales syndicales affiliées pour qu’elles placent en tête de leurs préoccupations la question du paiement de leurs cotisations statutaires. Une prise en compte de cette préoccupation permettra, comme nous le savons tous, d’assoir l’indépendance de  notre organisation ».

Dans la vision d’une meilleure mobilisation des ressources financières, une commission finances a été mise en place lors des travaux. Elle avait pour missions, d’un coté, de faire  une sorte d’état des lieux de la situation financière de l’organisation, de proposer  des stratégies  pour accroitre les ressources, et de l’autre d’organiser un soutien des membres par un plaidoyer en direction des Etats membres de la CEMAC.

 Par ailleurs, Daniel MONGO a dit savoir que la tâche du bureau dont il a la charge est ardue : « Nous avons conscience que les défis à relever sont importants. Mais avec l’apport de tous et de toutes, nous avons la  certitude que nous pourrons les relever. Notre équipe et moi-même d’ailleurs, prenons devant l’ensemble des congressistes l’engagement de mettre en œuvre avec détermination les missions que vous venez de nous confier ».

Les dossiers sur la table du congrès

Pendant le congrès, les participants, quatre vingt dix au total, ont été repartis dans quatre commissions. La commission politique générale a statué sur la promotion du travail décent dans la sous région. La commission Statuts qui a planché sur la révision de certaines dispositions  des statuts, notamment les articles     12, 13, 16, 17, 19,22 et 27, la commission finances , ainsi qu’une dernière  commission  qui a produit huit recommandations, trois motions et  six résolutions adressées au gouvernement de la République du Congo , au Président de la république du Congo, ainsi qu’aux trois centrales syndicales du Congo que sont la Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC) , la Confédération Syndicale  Congolaise  (CSC) et la Confédération des Syndicats libres   et autonomes du Congo  ( COSYLAC) .

Photo 1 : Daniel MONGO, troisième à partir des deux cotés

Photo 2 : Une  vue des congressistes lors de la cérémonie de clôture

Crédit Groupe Congo Médias. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top