International

RCA : LA SITUATION DU MINISTERE DE LA SANTE ECHAPPE-T-ELLE AUX DEPUTES, A L’IGE ET AUX COMMISSAIRES DE LA HABG ?

Les bavures s’accentuent de plus en plus dans certains départements ministériels à tel point que des mesures draconiennes s’y imposent pour qu’un terme soit mis pour arrêter cette hémorragie. Dans nos précédentes publications, plusieurs révélations ont été faites suite à nos enquêtes journalistiques menées dans certaines structures publiques, notamment les Ministères et autres. Mais la suite de ce travail qui est de notre devoir nous convainc avec des preuves que plusieurs détournements de biens publics, enrichissement illicite s’installent partout.

Article de Patrick Brian MOGANI, du site www.lepotentielcentrafricain.com, notre média partenaire à Bangui (RCA)

Selon les informations de source concordante, le Ministère de la santé publique et de la population traverse une situation qui échappe au contrôle des députés de la nation, de l’Inspection générale d’Etat (IGE) et de la Haute Autorité chargée de la bonne gouvernance (HABG). Il suffit que ces Institutions susmentionnées diligentent des enquêtes au niveau du Ministère de la santé pour s’en rendre compte des énormités qui ne disent pas leurs noms.

Comme cela en est le cas au Ministère des travaux publics et celui des Eaux et Forêts, Pêche et Chasse dont les rapports sont envoyés à qui de droit et que la justice pour des nécessités d’enquête, la situation constatée au niveau du Ministère de la santé publique fait couler l’encre et la salive. Les cadres dudit Ministère, le personnel syndical et autres employés s’en plaignent quotidiennement et ne savent plus à quel saint se vouer.

A en croire ces informations qui sont à notre disposition, il semblerait que la gestion des fonds de Covid-19 dont le ministère des Finances et une unité mise en place pour sa gestion, pose problème. C’est-à-dire, les fonds mobilisés auprès des partenaires de bonne foi et autres entités privées, sont utilisés pas comme il se doit.

Loin de parler encore de la gestion des fonds de Covid, d’autres informations nous signalent également que plusieurs fonds destinés à la lutte contre le paludisme et le polio ont pris une destination inconnue. Suivez nos regards ! Au niveau du Ministère de la santé, le personnel vient de faire un « spot check ». Mais, le résultat donne de l’insomnie et nous vous renvoyons auprès des concernés pour vous rendre compte de l’évidence.

La HABG fait un travail remarquable que personne ne peut nier les faits. Depuis la mise en place de cette institution, plusieurs rapports d’enquêtes ont été produits. Ces rapports incriminent plusieurs personnalités qui sont plongées dans des détournements bref la prédation des biens publics. Des sanctions, disons, des réactions répréhensives ont été diligentées bien que d’autres dossiers sont encore au niveau de la justice pour des conduites à tenir.

L’Assemblée Nationale à travers ses Commissions a également auditionné des personnalités indexées dans des sales bavures. Le peuple Centrafricain a confiance à certaines institutions républicaines qui accomplissent leur mission en toute responsabilité. Aujourd’hui, les yeux sont rivés sur la HABG et le bureau de l’Assemblée Nationale pour qu’une action urgente soit diligentée au Ministère de la santé afin que les fautifs soient traduits à la justice.

Le président Touadéra a intégré la santé parmi ses dix domaines d’impulsion. C’est dans ce contexte que plusieurs actions sont faites pour que les Centrafricains ne se confrontent plus à des soucis de santé. Les partenaires qui interviennent dans ce domaine ont apporté également leurs appuis dans ce sens. Mais, il faut que la situation qui prévaut en ce moment au Ministère de santé trouve une réponse rapide. Attendons de voir !

Photo : Le ministère de la santé de la RCA  à Bangui (Droits réservés)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »