Société

L’ASECNA SE DOTE D’UN CENTRE REGIONAL DE NAVIGATION AERIENNE A BRAZZAVILLE

Rendre efficace les services de contrôle de la circulation aérienne, d’information en vol, d’alerte et de la surveillance au bénéfice de tous les aéronefs est le rôle qu’assurera désormais le Centre Régional de la Navigation Aérienne qui vient d’être inauguré à Brazzaville par le Ministre des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine Marchande, Gilbert MOKOKI, ce vendredi 04 novembre 2016. Le centre est doté d’un dispositif de  surveillance composé d’un radar secondaire mode S et d’un système d’exploitation TOPSKY qui permettent aux contrôleurs d’avoir sur leurs écrans de contrôle les positions de tous les Aéronefs évoluant dans l’espace aérien géré par le CRNA. Cet espace est composé du Cameroun, du Gabon de la Centrafrique, de la Guinée Equatoriale, de Sao Tomé et Principe et de la République du Congo. Le CRNA va permettre l’échanges des messages de sécurité par liaison de données appelé contrôle pilot Data Link communication grâce à sa connexion au satellite INTELSAT 10 .02 : « le rôle du CRNA Brazzaville dans la gestion de la sécurité et de la régularité du trafic aérien est prépondérant » a expliqué Monsieur Amadou OUSMANE, le Directeur Général de l’ASECNA.
Par ailleurs, le Ministre Gilbert MOKOKI a inauguré trois autres ouvrages réalisés par l’ASECNA et en rapport avec le CRNA. Il s’agit de la représentation de l’ASECNA, de deux stations d’observation météorologique l’une à Pointe-Noire et l’autre à Brazzaville et d’un magasin de stockage centralisé à Brazzaville avec le cafétéria du
personnel. Pour Monsieur Serges, contrôleur et formateur des contrôleurs au sein du CRNA « c’est quelque chose d’immense et grandiose pour la sécurité dans l’espace que nous gérons. Les équipements modernes et le confort qui sont offerts au personnel pour mieux travailler est pour nous un cadeau  spécial et nous tenons à remercier les autorités congolaises et ASECNA. Le personnel doit maintenant s’approprier cet outil et y mettre le professionnalisme dont il a toujours fait preuve. Il ne suffit pas d’avoir un bâtiment  mais en plus du bâtiment ceux qui y travaillent, doivent en prendre soin. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »