Société

GABON / VIE SYNDICALE : VERS LE RETOUR A LA SERENITE AUX AFFAIRES SOCIALES

La sérénité bientôt de retour au ministère des affaires sociales avec le début de solutions apporté par la tutelle aux révendications des syndicats. Entre autres, la réfection du bâtiment de Batavéa et le paiement de la P.I.P, prime d’incitation à la performance

Article de Marie Ange REDOMBINA YENO du site  www.vatricof.com, notre media partenaire à Libreville (Gabon)

Les mouvements d’humeur qui, constamment secouent les affaires sociales vont certainement prendre fin avec les avancées notées dans les révendications des partenaires sociaux. Ceux – ci qui manifestaient contre l’affectation des directions générales et d’autres services à Akanda, viennent de trouver gain de cause. Avec la réhabilitation de l’immeuble de Batavéa en cours.

« la réfection de l’immeuble de Batavéa est en cours. Nous avons fait pression sur le bailleur pour qu’il nous mette dans des conditions acceptables. C’est ce qui est en train de se faire. », a indiqué roger ABESSOLO, un des leaders syndicaux. C’était à l’issue de l’Assemblée Générale de ce 03 août.

Suite à l’état de vétusté troublante du bâtiment administratif, la tutelle avait cru bon de transférer les directions générales dans la commune d’Akanda. Ce à quoi s’opposaient les syndicats craignant l’éloignement de leur cible essentiellement composée d’économiquement faibles. Et de ce fait exigeaient de moyens roulants.

« le ministre croyait que nous étions instrumentalisés . grossière erreur. Nous n’avons aucun avantage à aller travailler dans la zone d’Akanda. Si nous voulons un meilleur rendement, on ne peut pas enlever les travailleurs au centre ville pour les amener à Akanda. », a poursuivi Roger ABESSOLO.

Autre motif de satisfaction pour les partenaires sociaux, le paiement imminent de la P.I.P, prime d’incitation à la performance. Les garanties ont été données lors de la rencontre avec le ministre des finances. Juste quelques détails à régler pour que les agents passent à la caisse.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Translate »