Football

CONGO/FOOTBALL: LE MINISTRE DES SPORTS MENACE DE RÉSILIER LE CONTRAT DE PAUL PUT

Le Ministre en charge des sports, Hugues NGOUELONDELE, a annoncé, le mercredi 13 octobre 2021 à Brazzaville, son intention de mettre fin au contrat du nouveau sélectionneur des Diables rouges  si ce dernier ne produit pas de bons résultats. C’est au cours d’une réunion tenue un jour après la défaite des Diables rouges du Congo à domicile (1-2) face aux éperviers du Togo que le Ministre a fait savoir à Paul PUT et aux responsables de la fédération congolaise de football (Fecofoot)  sa désolation face cette unième échec qu’il a qualifié de « débâcle » et de « humiliation nationale».

Organisée dans le but d’écouter et recueillir les avis des responsables la Fecofoot et du sélectionneur de l’équipe sur les raisons qui justifient les échecs répétés des Diables rouges, la réunion entre le Ministre de la Jeunesse et des sports, de l’éducation civique, de la formation qualifiante et de l’emploi, Hugues NGOUELONDELE et les responsables de la Fécofoot et le coach Paul PUT a pris les allures d’un tribunal où la responsabilité des mauvaises prestations de l’équipe nationale a été mise sur le dos de l’entraineur.

Ouvrant le bal des interventions, le Ministre des sports a fait constater à l’assistance que « Rien ne va en ce qui concerne le football » depuis l’arrivée du nouveau sélectionneur des Diables rouges. Il a qualifié la défaite de l’équipe nationale à domicile (1-2) face aux Togolais de débâcle, comparant au passage la prestation des joueurs congolais à celle joueurs de quartier : « C’est presque une humiliation nationale ce que nous avons vu hier. C’était encore mieux à Lomé, Il y a quelques jours. Hier, j’avais l’impression de voir des gens, sur ce terrain, qui peut-être ne s’entraînent jamais. Le style le football que j’avais vu hier était désolant», a décrit le ministre.

Il s’est interrogé sur ce qui manque et les vraies raisons de cette descente en enfer de l’équipe nationale. Il a précisé que le gouvernement a tout mis en œuvre pour faire en sorte que les choses marchent avant d’évoquer le périple périlleux de l’équipe congolaise lors de ses quatre premiers matchs en éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Les membres de la Fécofoot et le staff technique des Diables rouges

« Nous avons joué contre la Namibie, c’était une désolation ; contre le Sénégal, c’était triste. Là on ne peut pas dire que c’est un problème de joueurs, c’est une faute de coaching. C’est le coach qui était en erreur. Nous sommes allés au Togo, on a vu ce qu’on a vu. En conclusion moi j’appelle ça une débâcle, une humiliation nationale : c’était nul. Ce n’est pas normal qu’on perde tous le temps ».

Les arguments peu convaincants Paul PUT balayer d’un revers de main

Invité à prendre la parole pour donner les éléments de réponse, le sélectionneur des Diables rouges, Paul PUT a évoqué, entre autres, la reconstruction en cours de l’équipe et l’absence du championnat. Le technicien belge s’est appuyé sur ce dernier point pour justifier la convocation de plusieurs joueurs qui évoluent à l’étranger. Une démarche jugée peu rationnelle par le Ministre et le Président de la Fécofoot, qui ont estimé que faire venir tous ces joueurs de l’étranger était inutilement budgétivore pour le Congo (NDLR: Plus de 21 joueurs évoluant à l’étranger, soit un effectif de deux équipes complètes, ont été dépêchés par le Sélectionneur pour discuter les matchs aller et retour contre le Togo).

« Nous faisons venir plusieurs joueurs de  l’étranger. Il y en a d’autres qui ne jouent même pas et sont souvent dans les gradins. À quoi cela  sert ? Est-ce pour faire gagner l’équipe  ou pour faire dépenser de l’argent à l’Etat congolais ? », S’est interrogé le Ministre.

Même son de cloche du côté du Président de la Fécofoot, Jean Guy Blaise MAYOLAS qui n’a pas approuvé les arguments avancés par Paul PUT. Le patron de la fédération congolaise de football, qui ne veut plus entendre parler des stratégies du médecin après la mort, a par ailleurs annoncé la tenue imminente d’une réunion au niveau fédéral au cours de laquelle les points les saillants seront évoqués pour mettre les choses au point et  prendre les décisions qui s’imposent pour avancer.

Paul PUT sauvera-t-il son contrat ?

Le Ministre Hugues NGOUELONDELE a astreint Paul Put à produire un résultat convaincant s’il veut poursuivre avec les Diables rouges. Face aux mauvaises prestations de l’équipe congolaise, le ministre est allé jusqu’à émettre des doutes sur le choix de Paul PUT comme entraineur des Diables Rouges. Il s’est interrogé si ce dernier était le meilleur sur les 64 candidats qui avaient postulé à ce poste.

En effet, le Ministre a été clair face au sélectionneur des Diables rouges. Il lui a rappelé les grandes articulations du contrat qui le nomme entraineur du Congo et l’a invité à être plus entreprenant lors des deux derniers matchs. « Monsieur PUT vous devez prouver de quoi vous êtes capable parce que là vous ne m’avez pas convaincu. Je ne suis pas du tout convaincu de votre savoir-faire. Nous attendons de vous de bons résultats, c’est écrit noir sur blanc. Vous nous donnez de bons résultats, nous vous donnons de bons résultats. Vous  nous donnez de mauvais résultats nous nous séparons. J’attends de voir parce que si les résultats ne sont pas bons nous serons obligés de nous séparer », a-t-il précisé.

L’entraineur réussira-t-il à sauver son contrat ? L’épreuve est très difficile d’autant plus que lors  de ses deux derniers matchs comptant pour ces éliminatoires le Congo sera opposé à la Namibie et au Sénégal, les deux premiers du groupe H. Le coach et ses poulains devront mieux négocier ces maths pour espérer regagner la confiance du ministre, de la fédération et des supporters congolais.

Photo : le Ministre lors de la réunion.

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »