Santé

CONGO/FAO : ENTRE RESISTANCES AUX ANTIBIOTIQUES ET SENSIBILISATION ACCRUE SUR UN DANGER SILENCIEUX

Un événement a donné du relief en république du Congo à la célébration de la Semaine Mondiale pour un bon usage des Antimicrobiens qui a eu lieu du  30 Novembre au 05 Décembre 2020  sous le thème « Antimicrobiens : à utiliser avec prudence ». Il s’agit du  lancement officiel du Projet de coopération technique « Appui à la sensibilisation et à la gouvernance de la RAM » obtenu auprès de la FAO à travers le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche. Entendre par RAM, la résistance aux antimicrobiens. Celui-ci a été présenté le lundi 30 novembre 2020 au bureau de la FAO à Brazzaville. Une sensibilisation orientée vers les décideurs, les prescripteurs de la médecine humaine, les pharmaciens et praticiens vétérinaires, les éleveurs ainsi que du grand public à la problématique du développement des microorganismes résistants aux antimicrobiens

Reportage réalisé avec Gad TATY, journaliste stagiaire

L’atelier  très participatif de lancement de ce projet, a connu la présence  des représentants de divers organismes et institutions ayant un lien avec  le médicament en général et les antimicrobiens en particulier : Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, ministère de la santé et  de la population, ministère du tourisme et de l’environnement, ministère de l’économie forestière, Organisation mondiale de la Santé. Chaque représentant a eu l’honneur de s’exprimer au cours d’une séquence prévue dans le déroulé de l’atelier sur les attentes et l’implication de leur secteurCette séquence a été précédée de la présentation du projet « Appui à la sensibilisation et à la gouvernance de la RAM » assurée par sa Coordonnatrice nationale, Augustine NGAKENI. Une présentation axée sur les Objectifs du projet, les résultats attendus de celui-ci, les activités à mener et le plan de travail du projet.

Dans le cadre de ce projet, les acteurs de la médecine humaine et vétérinaire, les éleveurs ainsi que le grand public seront sensibilisés à la problématique de la résistance aux antimicrobiens à travers l’organisation d’une campagne de sensibilisation qui va s’articulée autours des débats en salle et des tribunes télédiffusées. Par ailleurs, des élevages semi-industriels et les industries du secteur agroalimentaire seront visités. Le département de Pointe noire au sud du pays sera à l’honneur dans le cadre de la campagne de sensibilisation car les précédentes avaient ciblées la ville de Brazzaville. Au menu, des rencontres avec les autorités politico administratives ,  une conférence-débat ouverte aux praticiens de la médecine humaine et vétérinaire, aux éleveurs et aux aquaculteurs ainsi qu’aux étudiants de l’école paramédicale et médicosociale , l’animation d’une tribune télédiffusée dont le but est d’atteindre un public plus large ,  des visites guidées des élevages semi-industriels et des unités de fabrication de l’aliment de bétail.

S’exprimant a l’occasion, Léon TATY, Directeur de cabinet du ministre de l’agriculture, de l’élevage et de pêche a rappelé que le projet Appui à la sensibilisation et à la gouvernance de la RAM » est en adéquation avec une initiative nationale du même registre : « …en 2018, le république du Congo a élaboré avec l’appui de l’OMS , son plan d’action National de lutte contre la résistance aux antimicrobiens, selon l’approche multisectorielle Une seule santé. Celui-ci vise plusieurs objectifs tels que : l’amélioration des connaissances sur la résistance aux antimicrobiens, la réduction de l’incidence des infections ou encore la coordination des actions de lutte contre la résistance aux antimicrobiens ».  Ce dernier a renchéri en établissant la corrélation entre ce plan d’action et  le projet  ayant fait l’objet de lancement : « Le projet de  coopération technique que nous lançons ce jour grâce l’appui de la FAO est attaché à ces objectifs qui ne peuvent se réaliser que par la sensibilisation des décideurs, des prescripteurs et des communautés utilisatrices sur l’importance de la bonne utilisation des antimicrobiens… »

Pour sa part, au nom de la Représentante par intérim de la FAO au Congo , Théchel EKOUNGOULOU, Chargé de programmes  dans cette agence de Nations unies  a épinglé l’incidence de  la résistance aux antimicrobiens sur la santé humaine et animale : «  Ce phénomène représente de nos jours l’une des plus grandes menaces pesant sur la santé et la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale, tant elle concerne à la fois la santé des humains , la santé des animaux ainsi que celle des plantes  et de l’environnement ».

Photo : Des antibiotiques (Droits réservés)

Contacts de notre rédaction: 00242 06512 54 97 , email: groupecongomedias@gmail.com

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »