Education

CONGO/EXAMENS D’ETAT: LES RÉSULTATS DU BACCALAURÉAT 2021 ATTENDUS EN MI-AOÛT

Le Ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’alphabétisation Jean-Luc MOUTHOU a évoqué la possibilité pour les différents candidats au baccalauréat 2021 d’être fixés d’ici le 15 août prochain sur les résultats de cet examen d’état. L’information a été donnée le vendredi 30 juillet 2021 lors du lancement, à Pointe-Noire, des épreuves écrites de la dernière journée du Brevet d’études du premier cycle(BEPC).

Reportage de Sylvain MANIONGUI, de retour de Pointe-Noire.

C’est au terme de la ronde des centres d’examen de l’intérieur du pays que le ministre en charge de l’enseignement préscolaire a fixé l’opinion sur l’intervalle dans laquelle pourra intervenir la délibération du baccalauréat général et du Brevet d’études du premier cycle, session de juillet 2021.

La publication des résultats du BEPC et Baccalauréat interviendra en aout  en général et dans la première quinzaine du même mois pour le Bac. Le ministre a laissé entendre que  le démarrage de la correction du baccalauréat le lundi 2 août permettra d’accélérer les choses. « En termes de délais, il faudrait compter à peu près une dizaine de jours pour donner les résultats de cet examen, précisément avant le 15 août et à la fin de ce même mois pour le Bepc.», a indiqué le Ministre.

Premier test réussi pour Jean-Luc MOUTHOU ?

Le nouveau Ministre de l’enseignement général s’est félicité du bon climat qui a régné pendant le déroulement de l’ensemble des examens d’état cette année. «Au terme du baccalauréat général et du Bepc, nous avons cette constatation générale qui se résume en une satisfaction réelle de la manière dont les cadres du ministère, à différents niveaux de responsabilité, se sont engagés dans la préparation, l’organisation et le déroulement du BEPC sur l’ensemble du territoire national. Nous avons suivi la manière dont les choses se sont passées et je peux dire, sans fausse note et sans fausse modestie, que le BEPC s’est bien déroulé et nous en sommes satisfaits en attendant de voir les résultats qui découleront de cet examen d’état ».

Les candidats au CEG de Vindoulou

Pour le ministre MOUTHOU, cette satisfaction a été aussi rendue possible grâce à l’intégration de plusieurs dispositifs coercitifs qui ont permis de minimiser les risques de fraude. L’utilisation des cadenas intelligents et du renforcement de la cellule de la lutte anti-fraude en milieu scolaire font partie des éléments qui ont énormément contribué  dans l’organisation réussie de cet examen. «Tous ces mécanismes nous ont permis d’avoir des examens bien organisés et crédibles, pouvant nous rendre fiers de notre travail et nous permettre d’espérer que nous allons continuer sous ces bons auspices», a-t-il dit.

Dans sa volonté de renforcer les actions visant à favoriser une meilleure organisation  des futures sessions, le ministre a annoncé son intention de mettre sur pied  une commission d’évaluation des examens d’Etat afin d’avoir une expertise fiable, grâce à laquelle il sera possible de peaufiner les prochaines organisations.

S’exprimant sur les frais de correction et compilation des résultats de ces examens, qui ont  souvent fait grincer les dents, le ministre s’est voulu rassurant. Il a laissé entendre que le gouvernement s’est mobilisé entièrement pour la prise en charge des correcteurs. « Tous les moyens ont été rendus disponibles et que les équipes travaillent d’arrache-pied pour que les délais soient tenus et que les résultats desdits examens d’Etat soient rendus publics avant le 15 août pour le bac et à la fin du mois pour le BEPC ».

Pour la clôture de cet examen d’Etat, Jean-Luc MOUTHOU s’est rendu dans plusieurs centres d’examen de certains départements du pays. Il s’agit notamment des centres du  lycée de Mindouli, dans le département du Pool ; du  Collège d’enseignement général (CEG) Raphael Mouhingou, dans le district de Kayes, du centre Mouanda Ngoma de Nkayi, dans département de la Bouenza, ainsi que du Collège de Vindoulou et Moe Poaty de  Pointe-Noire.

Photo1 : Le Ministre de l’enseignement lors du lancement des épreuves

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & whatsapp : +242 066299235

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top
Translate »