Santé

CONGO : DU NOUVEAU MATERIEL POUR LE CENTRE ANTITUBERCULEUX DE BRAZZAVILLE

Ce matériel a été reçu le samedi 24 mars 2018 de la ministre de la santé et de la population Jacqueline Lydia MIKOLO lors d’une brève cérémonie consacrée à la journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Une cérémonie organisée dans l’enceinte même du centre antituberculeux.

Alerte ! Des formes de tuberculose résistant aux antibiotiques courants !

Ceci constitue une information pour certains, mais pas pour d’autres. « Nous avons le plus grand nombre de patients affectés à la fois par le VIH et la tuberculose, et nous constatons des augmentations alarmantes des formes de tuberculose qui résistent aux traitements avec les médicaments courants ». Cette phrase qui sonne comme un rappel à prendre au sérieux, est un extrait du message du Directeur régional de l’OMS pour l’Afrique rendu lors de la cérémonie par un représentant du Représentant de cet organisme au Congo. On retiendra aussi de ce message que «  Un monde sans tuberculose ne sera atteint que par des dirigeant qui défendent les efforts pour mettre fin à la tuberculose au niveau local…les gouvernements ne consacrent qu’un quart des ressources nécessaires à la fourniture des services antituberculeux adéquats, et 40% des besoins ne sont toujours pas financés ». L’OMS plaide donc pour une augmentation des financements dans la lutte contre cette maladie.

Le centre antituberculeux de Brazzaville éprouve d’énormes difficultés de fonctionnement étalées au grand jour par le Docteur Michel ILOYE AYET, son Médecin Chef, dans son adresse. Une litanie de problèmes qui affectent considérablement l’efficacité du centre. Nous pouvons citer entre autre les problèmes d’insuffisance de ressources humaines (ce qui contraint le centre à recourir aux services d’agents retraités), l’absence de subventions, l’état vétuste de l’appareil de radiographie, les problèmes d’eau, l’absence de moyen roulant pouvant aider à retrouver les perdus de vue.

De son coté, la ministre de la santé a reconnu que plusieurs efforts doivent être fait pour éliminer la tuberculose d’ici à 2030, ce conformément à la stratégie actuelle. Après avoir rendu un hommage aux personnels œuvrant dans le domaine de la lutte contre la tuberculose, Jacqueline Lydia MIKOLO a annoncé les actions à mener au cours de cette année dans le cadre de la lutte contre la tuberculose. Il s’agit de l’organisation d’une campagne de communication médias et de proximité sur le mode de transmission de la maladie, ses signes et les moyens de la prévenir, sans oublier la remise du matériel de dépistage au centra antituberculeux de Brazzaville et de Ponte noire. Ainsi, séance tenante le lot du matériel de dépistage du Centre de Brazzaville a été remis au Directeur général de l’épidémiologie et de la lutte contre la maladie qui à sont tour la remis au Médecin Chef du Centre.

Photo : La ministre de la santé et de la Population remettant le matériel au DG de l’épidémiologie et de la lutte contre la maladie (Crédit Groupe Congo Médias)

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »