Economie

CONGO/DÉVELOPPEMENT: LA TASK FORCE EXAMINE LE DOCUMENT STRATEGIQUE DU PND 2022-2026

«Les amendements et toutes les annexes seront intégrés pour que nous ayons un document global avec le cadre stratégique de développement. Ils vont nous permettre d’opérationnaliser le Pnd. Après cette étape, ce document sera ensuite soumis au Conseil de cabinet, puis au Conseil des ministres avant sa présentation devant le Parlement.

La Task-force a planché, le mardi 16 novembre 2021 à Brazzaville, sur  l’examen du document stratégique du Plan national de développement (Pnd) 2022-2026 produit par les experts chargés de son élaboration. La rencontre a permis aux parties prenantes composées, entre autres, des ministres des départements sectoriels et les autres autorités  publiques  d’apporter des amendements au document avant qu’il ne soit soumis à l’examen du Conseil de cabinet.  

Dans la phase finale de l’élaboration du nouveau cadre programmatique du Congo, les membres de la Task force dont la mission est de donner des orientations précises aux membres de la commission technique d’élaboration de ce document révérenciel de la politique de développement économique du pays ont examiné les axes phares du PND 2022-2026.

Un examen au cours  duquel, la Task force a apporté des amendements nécessaires au document produit par les experts en charge de l’élaboration du document. Une étape d’importance capitale qui visait à s’assurer du strict respect,  par les experts, des orientations de la Task force sur l’élaboration du document.

«Les amendements et toutes les annexes seront intégrés pour que nous ayons un document global avec le cadre stratégique de développement. Ils vont nous permettre d’opérationnaliser le Pnd. Après cette étape, ce document sera ensuite soumis au Conseil de cabinet, puis au Conseil des ministres avant sa présentation devant le Parlement.», a expliqué Ingrid Olga Ghislaine EBOUKA-BABACKAS, Ministre de l’Economie, du plan, de la statistique et de l’intégration régionale.

Pour ce qui est du coût de financement de ce vaste programme, la ministre a indiqué que les chiffres sont encore provisoires et le pays mise sur le secteur privé et les investisseurs privés pour financer ce plan quinquennal. «Les chiffres que nous allons communiquer seront à tort, car les Conseils de cabinet et des ministres ainsi que le Parlement vont apporter des modifications. Pour l’instant, ils sont exprimés en termes de milliards et correspondent à l’ambition du Chef de l’Etat pour le développement du pays.»

Abordant l’aspect lié aux axes prioritaires, Léon Juste IBOMBO,  ministre des Postes, des télécommunications et de l’économie numérique a indiqué que les six secteurs retenus devraient aider à diversifier l’économie congolaise et à la rendre résiliente et faire en sorte que l’économie du pays ne dépende plus du pétrole. «Les axes sont bien déterminés. Dans le cadre de l’économie numérique, nous avons certaines composantes, notamment la digitalisation de l’économie et la réduction de la fracture numérique.», a précisé le ministre.

Photo : Les membres de la Task force lors de la réunion

Contacts de notre rédaction : gcm.redaction16@gmail.com

Téléphone & Whatsapp : +242 06 629 92 35

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le plus populaire

To Top
Translate »